CNT: C’est parti pour la session ordinaire d’avril

CNT: C’est parti pour la session ordinaire d’avril

Le Centre de conférence de Bamako (CICB) a abrité le lundi dernier, la cérémonie d’ouverture solennelle de la première session ordinaire du Conseil national de transition (CNT). Cette session qui durera 90 jours, va examiner 14 projets et propositions de loi. En outre, des activités de contrôle de l’action gouvernementale seront au menu. Au cours de cette cérémonie, la recrudescence des attaques terroristes récemment au Mali a été un sujet au centre des préoccupations.

Placée sous la présidence du colonel Malick Diaw, le président du CNT, la cérémonie a enregistré la présence du Premier ministre, Moctar Ouane, membres du CNT, des responsables des Institutions de la République, dont l’honorable Mamadou Satigui Diakité, président du Haut Conseil des Collectivités, des membres du gouvernement, des diplomates accrédités au Mali. En outre, elle a vu la participation des présidents de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, l’honorable Alassane Balla Sakande, de la présidente de l’Assemblée nationale du Togo, l’honorable Chantal Yaya DjigbodiTsegan, du chef de la délégation de l’Assemblée nationale du Ghana, l’honorable OseiKyei Mensah Bondi.

Dans son discours d’ouverture, le président du Conseil national de transition, Malick Diaw a rappelé que le pays ne sera pas stable tant que la situation sécuritaire n’est pas améliorée. “Sans une bonne gouvernance avec des bonnes bases pour la refondation “a déclaré le président du CNT, Malick Diaw.

” Que dire à ce vaillant peuple malien où à notre postérité si jamais les causes profondes de la crise sociopolitique qui ont conduit au 18 août 2020 n’étaient pas traitées à hauteur de souhait ? Les acteurs de la transition que nous sommes sont maintenant les seuls repères et les seuls espoirs de notre peuple. C’est vers nous que tous les regards sont tournés. C’est pourquoi, nous devons nous sentir fortement interpellés sur l’avenir et le devenir du Mali. Nul doute qu’à cet égard, nous ne devrons ni faiblir ni décevoir” a souligné le président du CNT.

Malick Diaw a aussi mis l’accent sur l’environnement international difficile et de plus en plus complexe. Selon lui, les dernières semaines ont été assez pénibles pour notre patrie en termes de préoccupations d’ordre sécuritaire. ” Plusieurs localités du territoire national ont été attaquées par les djihadistes. Nous encourageons vivement le gouvernement ainsi que les Forces de défense et de sécurité maliennes à ne ménager aucun effort pour venir à bout de ce problème” a martelé Malick Diaw.

Les membres du Conseil national de transition vont examiner 90 projets de loi, concernant la vie de la nation au cours de cette session.

Source : le 22 Septembre