Droit de l’homme au Mali : la non applicabilité fait plus de victimes 

Au Mali les droits de l’Homme sont piétinés. Pour preuve, les violences commises sur des paisibles citoyens au nord et au centre du pays prouvent à suffisance cette dure realité. En effet, les groupes armés terroristes et souvent même l'armée régulière sont indexés par des organisations internationales d'être à l'origine des exactions à l’encontre des civils. Aussi, l’esclavage par ascendance à Kayes, une pratique ancestrale, fait également des victimes. Pour le Président de l’Association malienne des droits de l'Homme (AMDH), Me Moctar Mariko, la persistance de la pratique de l'esclavage au Mali s'explique par l’absence de l’Etat dans certaines localités, le non-respect de la vie humaine, et entre autres violations des droits de l'Homme.

Source: maliexpress.net