VISITE DE SBM À KAYES : LA MAUVAISE RÉCOLTE

VISITE DE SBM À KAYES : LA MAUVAISE RÉCOLTE

« On récolte toujours ce qu’on a semé, on le récolte toujours quand vient le temps. »

Lorsqu’on met de la poussière dans les yeux de ceux avec qui on joue, à la fin on n’aura personne avec qui jouer. Vérité d’hier et vérité d’aujourd’hui.

Et c’est ce qui arrive à Soumeylou Boubeye Maiga ( SBM) aujourd’hui. Sinon comment ce grand amateur de la grande crue, partisan invétéré du dieu Bakus et de la chair fraîche un moment avant de devenir autre chose peut-il se retrouver comme invité d’honneur de l’ouverture d’une mosquée ? Ceux qui ont invité cet homme à cet événement sont-ils conscients de ce qu’ils font ? Etaient-ils au Mali durant toute sa longue et piteuse carrière ?

Comme disait Amadou Hampâthe Bah dans l’étrange destin de Wangrin :  » Ce n’est pas le jour de la battue qu’il faut dresser son chien de chasse. »

Cet homme a eu tous les leviers du pouvoir pendant des décennies dans notre pays au lieu de penser aux populations et à leurs biens être, il a transformé l’appareil d’État en un arsenal de complots, de supplices, de manipulations et d’instrumentalisations à suffisance pour se servir.

Aux faîtes de sa gloire dans un passé récent en tant que premier ministre, il n’a pas hésité une seule seconde à envoyer la police et la gendarmerie mater les paisibles populations laborieuses de Yelimane pour des faits divers.

Tout simplement parce que notre tout-puissant SBM Premier ministre de son État voulait des députés dans la région de Kayes, pour ce faire il fallait casser l’association de Dakagane en mettant ses leaders en prison avec une justice sous-ordre.

Comme Dieu sait faire les choses, cet homme qui se prenait pour Dieu est aujourd’hui réduit à l’inauguration des chrysanthèmes. Nous n’allons pas jusqu’à mettre en doute sa foi, cela revenant à Dieu mais il y a de quoi s’interroger quand on pense à ses amitiés avec l’homosexualité, crime absolu dans l’islam.

Il va jusqu’à quemander des audiences auprès des anciennes connaissances dans la grande ville hospitalière de Kayes pour espérer avoir des nouveaux amis. Décidément il faut être de l’espèce de ces hommes sans vergognes et sans scrupules pour le faire.

Comme disait Victor Hugo:  » quand un homme perd ses amis, il n’aura pas d’autres amis. »

Au vu de l’audience apportée par cette sortie de SBM dans la région de Kayes pour l’inauguration d’une Mosquée, on se pose la question si réellement il a été invité ou si c’est lui-même qui s’est invité ? Tout porte à pencher pour la deuxième hypothèse qu’il veut diluer dans une mise en scène démodée.

Quelque soit la réponse apportée par ses spécialistes de la propagande, nous retenons au finisch que son déplacement annoncé en grande pompe à Kayes a été un échec politique cuisant, une très mauvaise récolte à vrai dire. Celui que le monde musulman a chassé comme un malpropre n’a pas changé d’un iota… il attend son temps pour se venger. Mais aura t’il ce temps, assurément non.