Victoire du “OUI” : La Forsat et l’Urd en démonstration de force

Les soutiens de la transition ont remis le couvert au Palais de la Culture en invitant les Maliens à valider la constitution par un OUI sonnant. À l’appel du Forum des Forces du Changement (FFC), en effet, une foule immense a investi les lieux, dans le cadre d’une contribution à la vulgarisation du projet de Constitution qui a virevolté en appel du peuple à ne pas plier l’échine face à la CMAS et alliés.

Et pour cause, c’était aussi le lancement des activités du Forum des Forces du Changement (FFC), qui vise à assurer une approbation éclatante du projet constitutionnel le 18 Juin prochain. Ladite plateforme avait été annoncée par Gouagnon Coulibaly, lors de la présentation des vœux de l’URD pour le nouvel an, à la maison de la presse. Mme Coulibaly Kadiatou SAMAKÉ, qui le représentait, a ainsi donné de la voix en évoquant divers changements majeurs et autant de raisons pour soutenir la nouvelle constitution : la laïcité, les langues nationales, le pouvoir du président, le nomadisme politique, entre autres. Des innovations qui, selon elle, posent les jalons de la refondation de l’Etat.

Le vent en poupe et en première dans le train de la Transition, notre consoeur de la télévision d’État, Aiché Baba Keita, a soutenu quant à elle que la vulgarisation du projet de la nouvelle Constitution finalisée constitue en enjeu au même titre que la promotion du “OUI lors des campagnes référendaires en vue. S’exprimant au nom de la société civile, Aiché Baba a insisté notamment sur la nécessité d’expliquer la future loi fondamentale aux citoyens lambda qui iront aux urnes le 18 juin.

Le président de la transition était présent à travers son conseiller spécial Habib Dembélé. L’émissaire du Colonel Assimi Goïta y voit quant à lui une consécration de l’alternance par le M5-RFP et les 5 Colonels aux commandes Et d’insister sur la prise en compte des directives présidentielles de prise en compte des aspirations du peuple dans l’élaboration du projet de la nouvelle Constitution avec le recours à des experts maliens. Le conseiller des Koulouba a enfin exhorté le peuple au retrait des cartes biométriques ou carte d’identité nationale afin de participer par le “OUI” à la consultation référendaire.

Le Forum des Forces du Changement comprend une trentaine d’organisations dont des formations politiques et issues également de la société civile et des syndicats.

Source ; Le Témoin 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *