Une nouvelle réorganisation de l’armée au Burkina

 

Le président de la Transition, a signé plusieurs décrets portant réorganisation des Forces armées nationales. 

Le capitaine Ibrahim Traoré a signé un décret portant création d’un Centre national d’entraînement commando (CNEC).

Implanté dans la garnison de Pô et le commandement du capitaine Bado Patrick Anicet, le CNEC a pour mission d’assurer l’entraînement, la qualification et l’aguerrissement aux techniques commandos des personnels militaires et paramilitaires.

D’autres décrets créent cinq nouveaux Brigade d’intervention rapide (BIR), à Titao, Djibo, Toma, Kantchari et Pama.

Le capitaine Traoré officialise la création de la Brigade Spéciale et d’intervention rapide (BSIR), avec pour mission principale de lutter contre le terrorisme à travers des « opérations spéciales et des interventions rapides » et la protection des institutions, des installations sensibles et des hautes personnalités.

Placée sous l’autorité directe du Chef d’Etat-major général des armées et du Chef suprême des armées, c’est-à-dire le Président de la transition, elle regroupe et coordonne, entre autres, l’ensemble des BIR, dont le nombre a été porté désormais à 25, le Groupement des Forces spéciales, de la Garde républicaine et du Groupement de Commandement d’appui et de soutien.

Au pouvoir depuis septembre 2022, Ibrahim Traoré a entamé une réorganisation de l’armée pour faire face aux groupes armés terroristes.

……..lire l’article sur Apanews

Source : Apanews

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *