Suspension d’Air France au Mali, au Niger et au Burkina : Qui perd gros ?

L’histoire est la même pour Air France au Mali, au Niger et au Burkina Faso. La compagnie aérienne ne dessert plus les trois pays depuis plusieurs mois.

Dans un premier temps, c’est la compagnie aérienne qui avait suspendu ses vols vers ces destinations avançant l’argument selon lequel la situation géopolitique au Sahel est instable et menace le bon déroulement de ses activités.

Quelques semaines plus tard, Air France s’est vu opposée un refus de reprendre ses activités au Mali et au Burkina Faso.

Les autorités de ces pays estiment que la compagnie aérienne a manqué de respect aux clients en prenant une décision unilatérale.

Pour elles, il n’est pas question qu’Air France reprenne ses activités comme de rien n’était.

Depuis lors, la compagnie aérienne se trouve dans une situation délicate. Le temps passe et la douleur persiste. Elle perd gros financièrement.

 Selon de nombreux économistes, Air France, avec cette suspension de vols vers ces différentes destinations en Afrique, perd très gros. Les pertes pour elle sont énormes, et c’est une année à vite oublier du côté de l’hexagone.

Une chose est sûre, que ça soit au Mali, au Niger ou au Burkina Faso, les autorités de ces États n’ont rien à perdre. Plusieurs autres compagnies assurent déjà les vols et tout se passe bien.

………lire l’article sur L-frii

Source : L-frii

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *