Situation des droits de l’Homme au Centre du Mali : A quoi joue la Fidh ?

La Fédération internationale pour les droits humains (Fidh) s’apprête à publier un rapport dont l’intitulé est ‘’Dans le centre du Mali, victimes et bourreaux vivent ensemble’’. Un rapport qui d’ailleurs souffre de plusieurs imperfections. Elles semblent foulées au pied par la Fidh malgré les remarques faites par ses partenaires du Mali. Quelles sont les intentions de la Fidh ?

À travers un communiqué en date du 22 novembre 2022, Koulouba rejette le contenu du rapport qu’entend publier la Fidh. Comme Koulouba, la Commission nationale de droit de l’homme Cndh, partenaire de la Fidh met en doute la crédibilité dudit rapport. Elle l’a fait savoir à travers le journal télévisé de 20 heures à la télévision nationale le jeudi 24 novembre 2022.

« La Cndh se désolidarise du rapport de la Fidh », indique le communiqué pour des raisons relatives au fait que la Cndh n’a pas été associée à l’enquête et que les amendements apportés par la Cndh n’ont pas été pris en compte. Ce raisonnement tellement clair laisse entendre le caractère déstabilisateur du Mali de la part de cette Fédération.

Pour preuve, le projet de rapport de la Fidh mentionne que les membres de la communauté peule subissent des persécutions. Il est allégué que ‘’dans le centre du Mali, la population peule est spécifiquement visée par les groupes d’autodéfense et les forces de défense et de sécurité’’. Pourtant, il ce n’est pas le cas.

Le gouvernement de la République du Mali, à travers son communiqué, apporte des éclaircissements et juge ce rapport de déstabilisateur. ‘’Les communautés peules n’ont jamais été marginalisées ni sur le plan national encore moins dans les rangs de l’armée. Elles sont représentées dans toutes les sphères de l’Etat et au plus haut niveau du commandement militaire’’, lit-on dans le communiqué.

Poursuivant, le gouvernement estime que ces allégations n’ont aucun fondement objectif. Selon lui, elles dénotent du manque de rigueur dans l’élaboration dudit rapport. ‘’Les enquêteurs n’ont pas été en mesure de se rendre sur les lieux même de la plupart des exactions rapportées dans le présent rapport’’, argumente le gouvernement.

Ce rapport est-il monté de toutes pièces ? Les forces qui cherchent à déstabiliser le Mali sont nombreuses, et tentent à chaque fois que l’occasion se présente, de commettre la forfaiture. Les tentatives ‘’d’ethnisation’’ de la crise sécuritaire au Mali sont utilisées par les ennemis de la paix au Mali alors que dans le rang des terroristes, se trouvent toutes les ethnies.

Le rapport qu’entend publier la Fidh est-il un cas ? La réponse ne peut qu’être affirmative. Un tel fait met en doute sa crédibilité. Partant des imperfections apportées et la portée de ses allégations mensongères, la vigilance doit être de mise, car les ennemis du Mali ne vont jamais baisser les bras.

Bissidi SIMPARA

l’Alerte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *