Sélection nationale des Aigles : Mohamed Magassouba reste à son poste

Nommé en 2017 pour assurer l’intérim à la tête des Aigles du Mali, Mohamed Magassouba a été confirmé à la tête de la sélection malienne. Annonce faite par le président de la fédération malienne de football M. Touré. Le bâtisseur charismatique ne faisait pas l’unanimité jusqu’à la Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun.

Réuni en conférence de presse face aux journalistes hier mercredi 16 février 2022, le Président du Comité Exécutif de la Fédération Malienne de Football Mamoutou Touré dit Bavieux a fait part de la décision de notre fédération de confirmer le sélectionneur à son poste.

Lors des échanges avec la presse, il a été question de faire le compte rendu de la participation du Mali à la CAN Total Énergies 2021 et des dispositions à prendre en vue du match de barrage qualificatif à la FIFA World Cup. Ces préoccupations demeurent plus qu’importantes dans la mesure où les Aigles songent à se hisser sur le podium continental.

Cette décision intervient après de nombreuses critiques dont avait fait l’objet l’entraîneur malien. Suite à la piètre prestation des aigles lors de la CAN au Cameroun, beaucoup de supporters ont réclamé sa tête. A la surprise générale, le président de la FEMAFOOT maintient sa confiance en Magassouba mais il sera assisté par un collège d’entraineur qui l’aidera dans sa mission d’amener plus loin le football malien.

A noter que les Aigles du Mali doivent affronter le 24 mars prochain les tunisiens pour un match décisif qui déterminera le vainqueur pour la coupe du monde des nations. Ainsi, la tache de magassouba s’annonce ardue et il doit tout mettre en œuvre pour prouver ses talents de techniciens.

Cependant, après l’élimination précoce des aigles, plusieurs observateurs du football au plan national ont laissé entendre que Mohamed Magassouba avait toutes les cartes en main pour au moins atteindre la finale, surtout avec l’époustouflant effectif qu’il disposait. La surprise fut de taille quand le Mali a été éliminé en 8ème de finale par la Guinée Equatoriale. Alors que le gouvernement à travers le ministère des sports a mis d’énormes moyens pour le développement du football senior.

Pour rappel, sur les réseaux sociaux, une vidéo avait montré le vice-président des supporters des aigles, Cheickna Demba, qui avait lancé un ultimatum de 5 jours à la Femafoot pour le renvoi de Magassouba ou pour un renforcement du staff par un collège d’entraîneurs. Cette mise en garde n’est pas tombée dans les oreilles de sourds car la FEMAFOOT est passée à l’acte.

Cette confiance placée en M. Magassouba montre à suffisance la confiance des autorités sportives du pays. Pour espérer rester en poste plus longtemps, le sélectionneur doit impérativement se qualifier. Cette qualification tant souhaitée par l’ensemble des maliens fera sans doute oublier le goût amer de la CAN derrière.

Amdy

………………………………………………………………. 

CHRONIQUE DES  AIGLES EXPATRIES

Hamari Traoré évoque son avenir

Après une CAN qui n’a pas répondu aux attentes des Maliens, le latéral droit Hamari Traoré, non moins capitaine du Stade Rennais, s’est exprimé à propos de son avenir en club.

Hamari Traoré, le capitaine de la sélection du Mali et du Stade Rennais, entame la dernière ligne droite de sa carrière, alors qu’il vient tout juste de fêter ses 30 ans.

En fin de contrat en juin 2023, le latéral droit rennais est revenu sur son plan de carrière auprès du ‘Ouest-France’. “Pour l’instant, il n’y a rien. Je n’ai pas discuté avec la direction. Je ne me pose pas la question. On verra tout ça en fin de saison. J’ai toujours eu un plan de carrière, en me disant : ‘il faut que je fasse ci, que je fasse ça’. Mais je n’avais pas prévu de faire autant de temps au Stade Rennais ! Et je suis très heureux d’être ici”, a-t-il précisé.

Traoré préfère ne pas trop y penser et se concentrer sur le football avant tout : “Dans la vie, on a ce qu’on mérite. Si je mérite quelque chose à la fin de la saison, je l’aurai, si je dois continuer au Stade Rennais, je continuerai. Je ne me pose pas la question. J’essaie de rester moi-même”.

Le FC Séville pense déjà au prochain mercato estival. L’équipe andalouse veut renforcer son côté droit. Hamari Traoré est le joueur idéal qui figure dans le radar des Espagnols. Cependant, le PSG le veut aussi. Une guerre de conquête entre ces deux équipes de haut niveau pour s’arracher le défenseur malien.

Par ailleurs, ses talents et son atout défensif ont séduit le club andalous qui serait prêt à mettre le paquet pour attirer le Malien qui est auteur d’une belle saison en ligue 1.

Selon beIN Sports France, le prix d’un éventuel transfert s’élèverait à 15 millions d’euros. Ainsi, le FC Séville est très attentif à la situation du joueur et aimerait le recruter pour renforcer son aile droite.

À 27 ans, l’arrière latéral s’est imposé comme l’un des meilleurs à son poste, et il a attiré l’attention des grands clubs d’Europe. 

ASK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *