Russie-Guinée-Bissau : première rencontre après 49 ans de relations diplomatiques

Le 25 octobre 2022, le président de la Russie Vladimir Poutine a rencontré le président de la République de Guinée-Bissau, Umaro Sissoko Embalo. La réunion a eu lieu à Moscou, au Kremlin.

À l’ordre du jour, le développement des relations entre la Russie et la Bissau, les questions régionales et internationales d’actualité, l’interaction entre la Fédération de Russie et la CEDEAO, notamment les préparatifs du deuxième sommet Russie-Afrique prévu en juillet 2023.

Il s’agit de la première rencontre entre les deux dirigeants en près d’un demi-siècle de relations diplomatiques.

Rappelons que les relations diplomatiques entre l’URSS et la République de Guinée-Bissau ont été établies le 6 octobre 1973. L’union soviétique a apporté une contribution importante au processus de décolonisation des pays africains dans la seconde moitié du 20e siècle. L’URSS a soutenu les jeunes États africains tant au niveau diplomatique que dans la formation de personnel qualifié et les projets d’établissement d’économies nationales.

Les relations entre la Russie et Guinée-Bissau sont traditionnellement amicales, caractérisées par le dialogue de confiance et un accent mis sur le développement complet de projets de coopération dans les domaines divers.

En 2019, une délégation de Guinée-Bissau a participé au Forum économique Russie-Afrique à Sotchi, au cours duquel plusieurs accords importants ont été conclus.

Lors d’une rencontre le 25 octobre, le président russe a souligné qu’il souhaitait développer davantage les relations avec Guinée-Bissau et tous les pays africains. Le chef de l’État russe a ensuite salué le taux de croissance des échanges commerciaux entre Moscou et les pays de l’Afrique de l’Ouest. « Dans les pays membres de CEDEAO, il y a 400 millions d’habitants. Soit 550 milliards de PIB de tous les pays. En général, la Russie a des échanges commerciaux avec ceux-ci, à un niveau assez convenable. Mais le plus important est que leur augmentation se fait à un rythme satisfaisant. Nous espérons qu’une contribution significative sera apportée durant votre présidence au développement des relations avec votre pays, avec les membres de l’organisation et avec tout le continent africain », il a remarqué.

Après la partie officielle, la communication s’est poursuivie par un petit-déjeuner de travail. Là, les deux dirigeants ont eu le temps de discuter de la piraterie maritime et de la fourniture de navires et d’hélicoptères. Les questions relatives à l’éducation ont également été abordées. Le Président Poutine a proposé d’augmenter le quota pour les étudiants de Guinée-Bissau.

Sabine Traoré

L’Observatoire 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *