Refondation de l’État : Pour une amélioration de la gestion des ressources humaines

L’atelier national de validation du rapport d’étude sur la création et le format d’opérationnalisation des Bureaux régionaux des ressources humaines (BRH) se déroule, depuis hier, dans un hôtel de la place. Cette rencontre qui durera deux jours était présidée par le ministre de la Refondation de l’État, chargé des Relations avec les Institutions, Ibrahim Ikassa Maïga, en présence de sa collègue en charge du Travail, de la Fonction publique et du Dialogue social, Mme Diawara Aoua Paule Diallo. L’on notait également la présence du commissaire au Développement institutionnel, Ahmed Mohamed Yahya.

La rencontre offre l’occasion aux participants d’aborder des questions essentielles pour la mise en place d’une politique cohérente et de stratégies de développement en la matière. Selon une étude il a été révélé que la gestion des ressources humaines se résume, au niveau des divisions des affaires administratives, à l’exécution de quelques-unes des tâches de l’administration classique du personnel ; à savoir l’enregistrement ainsi que le contrôle des données individuelles et collectives des travailleurs.

Elle s’en tient aussi à la tenue des dossiers et des fichiers de base, celle des documents et registres imposés par la réglementation en vigueur. Elle concerne également la mise à jour des mouvements du personnel et des statistiques sur les effectifs. Cette exécution n’est pas exempte de difficultés comme l’insuffisance numérique, l’insuffisance d’équipements de bureau, de moyens logistiques et de qualification. S’y ajoutent, entre autres, le manque de formation et de perfectionnement, l’insuffisance des outils de gestion et de fiches de poste.

Le ministre Ibrahim Ikassa Maïga a annoncé que la phase d’opérationnalisation des BRH s’étalera sur une période de cinq ans. Les efforts seront concentrés sur l’élaboration de la politique de gestion et de développement des ressources humaines. Le ministre Maïga a souligné la mise en place d’un dispositif de management et d’outils de gestion optimale dans la perspective de refondation de l’État.

Le projet de Système intégré de gestion des ressources humaines de l’État et des collectivités territoriales (SIGRH) a été initié par les autorités de la Transition. De l’avis du chef du département, cette initiative confortera le processus d’opérationnalisation des nouveaux bureaux de ressources humaines.

Le ministre Maïga a souhaité que les contributions, observations et suggestions pertinentes des participants puissent améliorer le document. Dans l’objectif qu’il serve d’outil d’aide à la prise de décision et pour une gestion efficace et efficiente des ressources humaines de l’administration publique.

De son côté, le commissaire au Développement institutionnel a indiqué que cette nouvelle création servira de relais pour la gestion des ressources humaines au niveau déconcentré dans un environnement institutionnel marqué par la mise en place du SIGRH. Ahmed Mohamed Yahya a fait savoir que les BRH pourront assurer des missions d’appui-conseils auprès des collectivités.

Bembablin DOUMBIA

l’Essor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *