Référendum : Un déroulement sans incident

Le vote a débuté dans les centres sans difficultés majeures. Depuis huit heures dimanche matin, les électeurs ont convergé vers leurs bureaux de vote à Bamako comme à l’intérieur du pays. Présage d’une bonne organisation.

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta a accompli très tôt dimanche son devoir civique au groupe scolaire Amadou Aya Sanogo de Kati dans le bureau numéro 6.

Dans une courte vidéo largement partagée sur les réseaux sociaux, on pouvait apercevoir le chef de l’État habillé en treillis portant un cache-nez, se diriger à pas rassurants vers le bulletin de vote pour exprimer sa voix sur le projet de Constitution.

Le président Goïta avait déclaré aux dernières heures de la fermeture de la campagne référendaire que le projet de Constitution offre les conditions d’un nouveau contrat social entre les Maliens avec comme objectif la préservation de nos valeurs socioculturelles et l’instauration d’un État fort, efficace et au service du bien-être des citoyens.

Pour rappel, les éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS) ainsi que des services paramilitaires ont voté par anticipation dimanche dernier.

Il convient également de souligner que le gouvernement a déclaré chômée la journée du jeudi dernier pour permette aux populations de retirer leurs cartes d’électeur pour ce référendum constitutionnel. À défaut, ont précisé les autorités, les citoyens pourront récupérer ces documents dans leurs bureaux de vote.

La carte d’identité nationale, la carte Nina, le permis de conduire etc, peuvent servir de documents pour le vote à l’occasion de ce scrutin majeur pour le Mali.

NB : Le titre est de la rédaction 

Souleymane SIDIBE

Source : L’Essor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *