Production de lithium au Mali : L’entreprise australienne Leo Lithium produit le premier minerai à Goulamina

Selon une étude de faisabilité définitive actualisée et achevée en décembre 2021, le Mali est en bonne voie pour devenir le premier producteur ouest-africain de lithium grâce au projet Goulamina. En attendant la production du premier concentré de spodumène au premier semestre 2024, le propriétaire de la mine souhaite générer des revenus en exportant le lithium brut. C’est une première pour le pays, dont les productions concernaient principalement l’or et le coton.

Au Mali, la mine de lithium de Goulamina vient de livrer son premier minerai pour expédition directe (DSO). L’annonce a été faite le 30 juin par le propriétaire australien Leo Lithium, marquant ainsi une étape supplémentaire vers la production du premier concentré de spodumène l’année prochaine et offrant également une opportunité de génération de revenus à partir du dernier trimestre 2023.

Jusqu’à l’entrée en production complète de Goulamina au premier semestre 2024 en tant que première mine de lithium du Mali, Leo Lithium prévoit d’exporter 185 000 tonnes de minerai. Pour le transport de la production jusqu’au port d’Abidjan, d’où elle sera expédiée vers les clients internationaux, la société a organisé des appels d’offres pour sélectionner des entrepreneurs locaux spécialisés dans le transport par camion.

Le projet Goulamina Lithium utilisera des méthodes d’extraction à ciel ouvert, notamment le forage, l’abattage à l’explosif, le chargement et le transport.

Des travaux d’essai ont permis de valider la haute qualité du concentré, notamment la production d’un concentré contenant 6 % de Li2O et une faible teneur en mica. Le concentré de Goulamina présente toutes les caractéristiques souhaitables pour les applications de batteries.

“Le DSO nous offre également l’occasion d’optimiser notre solution logistique au fur et à mesure que nous développons Goulamina, ce qui réduit encore les risques liés au développement du projet”, précise Simon Hay, directeur général de Leo Lithium.

Le projet de lithium de Goulamina est situé dans le sud du pays, à environ 150 km au sud de Bamako, et est l’un des plus grands gisements de lithium en roche dure non exploités au monde. Leo Lithium prévoit de développer le gisement de lithium de classe mondiale de Goulamina pour en faire la première mine de lithium en exploitation en Afrique de l’Ouest.

Pour rappel, Goulamina est une coentreprise détenue à parts égales par Leo Lithium et le groupe chinois Ganfeng Lithium, avec une participation gratuite de 10 % pour l’État. Ce projet fait du Mali le premier producteur ouest-africain de lithium, un métal indispensable aux batteries des véhicules électriques et dont la demande explose actuellement.

Ahmadou Sékou Kanta

Source : Le Soft

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *