Présidence de L’AMA-CESTI : Alassane Souleymane passe la main à Tiégoum Boubèye Maïga

L’Amicale des anciens étudiants et stagiaires maliens du Centre d’études des sciences et techniques de l’information (Ama-Cesti) a tenu le samedi 25 novembre 2023 sa 2e assemblée ordinaire élective à l’Institut national de formation judiciaire sous le thème “Pour un journalisme sain et solidaire”. Les Cestiens ont examiné et adopté les rapports moral et financier avant de procéder au renouvellement du bureau.

A l’issue de l’assemblée générale, l’unanimité s’est portée sur Tiégoum Boubèye Maïga qui a été élu nouveau président. Alassane Souleymane, le président sortant qui n’était pas candidat à sa succession, après deux mandats, a passé la main au nouveau président Tiégoum Boubèye Maïga qui dirige désormais un bureau consensuel de 12 membres pour mandat de 3 ans (voir composition du bureau).

Avant l’ouverture des travaux présidée par Tiona Mathieu Koné, le président sortant Alassane Souleymane avait tenu à faire observer une minute de silence à la mémoire de leurs camarades cestiens Ibrahim Sory Barry (de la 12e promotion qui avait adhéré à l’Ama-Cesti en 2020), Vincent Paul Traoré et Djibril M’Bodj arrachés à l’affection des leurs. Il a rendu un hommage aux aînés cestiens, camarades de promotion et leurs cadets des dernières promotions Diomansi Bomboté, Hammadoun Touré, Baba Djourté, Seydou Sissouma, Fatim Sidibé, Ramata Dia, pour leurs efforts inlassables afin de faire rayonner leur association.

Evoquant le bilan d’activités, Alassane Souleymane a déclaré que les deux exercices du Bureau exécutif 2017-2020 et 2020-2023 ont permis de faire grandir l’association et de la hisser à un niveau honorable au regard de la qualité de ses hommes et de ses femmes dont plusieurs sont allés au-delà du journalisme pour étaler l’immensité et la qualité de leur savoir-faire au bénéfice de l’Etat malien et au-delà.

“Ces qualités humaines et professionnelles des Ama-cestiens, l’œuvre pionnière de leur jeune association leur ont valu une place de pays invité et d’association invité lors de la cérémonie historique et désormais mémorable de sortie de la 50e promotion de notre école, le Cesti. Le 25 mai 2023 restera une date à marquer dans les annales de l’Amicale et du Cesti. Cette cérémonie fut belle, éclatante, et le feu d’artifice est venu de Bamako, dans les malles de l’Ama-Cesti, à travers le discours du président à la tribune de l’amphithéâtreA de l’Ucad 2, à travers les cadeaux et surtout à travers la diversité et la taille de la délégation : une vingtaine de délégués. Que dire de ces retrouvailles entre camarades de promos !

 C’est le lieu de saluer la direction du Cesti, les plus hautes autorités de l’Université Cheikh Anta Diop et du Sénégal pour cette marque d’estime à notre égard et pour notre pays, le Mali. Nous sommes toujours de cœur avec le Cesti en temps de bonheur mais aussi de malheur. Comment ne pas rappeler ce contraste malheureux avec la fête de la 50e promo qui a été suivie le lendemain des émeutes ayant abouti à l’incendie du bel amphithéâtre du Cesti.

A Monsieur le directeur du Cesti, Mamadou Ndiaye, l’ensemble du corps professoral, les étudiants et les anciennes promotions, nous transmettons nos mots de compassion, de soutien et solidarité !”, a-t-il dit.

 En banque et en caisse 1 722 984 F CFA

Parlant des rapports moral et financier de son bureau, Alassane Souleymane a fait remarquer que leur participation à la cérémonie de sortie de la 50e promotion du Cesti a été un moment intense. Car, au-delà leur participation, cette cérémonie a donné lieu à une mobilisation générale de tous les membres pour relever le défi.

“Comment ne pas évoquer les cotisations spontanées des membres ? Nous avons bénéficié de l’appui financier d’organismes institutionnels et professionnels qui ont fait parler le cœur et la fibre patriotique. Cette campagne a boosté les finances de l’association d’une part par les cotisations et d’autre part les dons. Cela a permis d’améliorer la situation financière de l’association et de taire de la campagne de Dakar une vraie réussite. Si les cotisations des membres se sont élevées 635 000 F CFA, l’apport des organismes institutionnels et financiers est estime à 2 500 000 F CFA. A ce jour, les recettes sont estimées à 3 185 000 F CFA. Les dépenses sont arrêtées à 1 850 000 F CFA. Le Total du solde en banque et du solde en caisse est de 1 722 984 F CFA”, a-t-il fait savoir.

Au nom du bureau exécutif, il a réitéré ses remerciements à l’ensemble des organismes donateurs dont la Primature, le ministère de la Jeunesse et des Sports, la Haute autorité de la communication, la Maison de la presse, l’Association des anciens étudiants et stagiaires maliens de Dakar (AESD), l’INPS, la Banque de développement du Mali (BDM-SA), la Banque nationale de développement agricole (BNDA-SA), l’ORTM, l’Amap.

Des sessions de formation continue à l’intention des pratiquants du métier

Pour Alassane Souleymane, l’Ama-Cesti a fini son adolescence. Elle est maintenant devenue adulte. Donc, le moment est arrivé de poser les jalons de la maturité.

“Après la promotion, la vulgarisation, l’heure est à l’action à travers des projets et programmes concrets. Cette 2e assemblée générale ordinaire sera sanctionnée par l’élection d’un nouveau bureau exécutif. Cette nouvelle équipe devrait avoir à se rappeler que l’Ama-Cesti comprend en son sein des journalistes professionnels qui doivent montrer, démontrer, transmettre leur savoir-faire à la nouvelle génération.

Elle devrait d’arrache-pied sortir une panoplie d’initiatives en termes de sessions de formation continue à l’intention des pratiquants du métier et aller à l’assaut des écoles de formation. L’intelligence artificielle ne devrait pas prendre le pas sur l’intelligence réelle, celle des hommes et des femmes formés par des hommes et des femmes pour le bénéfice d’autres hommes et femmes”, a-t-il préconisé.

Il a rappelé que lors de la précédente assemblée générale au Cres de Badalabougou, les Cestiens avaient émis l’idée de l’institution de bourse d’étude Ama-Cesti dénommée “Bourse Diomansi Bomboté”. “Nous émettons le vœu que ce soit une des premières actions de la nouvelle équipe. Ce sera, nous l’avions dit, le point de départ de l’immortalisation des hommes et femmes qui ont tracé les sillons que nous suivons”, a-t-il espéré. Avant de quitter le présidium, Alassane Souleymane a tenu à remercier les membres du bureau pour leur engagement constant pour porter l’eau et pétrir le banco. “Notre édifice, à savoir l’Ama-Cesti, est sortie de terre. La toiture est faite. Il faut l’habiter, en faire un bel endroit où il fait bon vivre, une maison rayonnante, une famille unie, dans la cité, celle de la presse et de tous les hommes”, a-t-il souligné.

Un journalisme sain et solidaire

Après le passage de témoin, Tiégoum Boubèye Maïga a remercié le président sortant et son bureau pour le travail et les efforts inlassables qu’ils ont accomplis durant leur mandat pour la création, l’animation, la gestion financière exemplaire de l’association. Au nom de son bureau il s’est engagé à être à la tâche.

“J’affirme solennellement que nous serons à la tâche dès maintenant. Le plan d’action étant connu, les urgences étant connues, nous nous mettrons à la tâche pour que l’association soit à hauteur de souhait. Le thème de l’assemblée «Pour un journalisme sain et solidaire» est évocateur. Ce thème va être le créneau de tous les jours, de tous les instants pour que le journalisme malien soit à hauteur de souhait et soit à la hauteur des attentes des Maliens. C’est au pied du mur qu’on va reconnaître le maçon. Nous nous mettrons à la tâche”, a promis Tiégoum Boubèye Maïga.

Composition du bureau

de l’Ama-Cesti

– Président : Tiégoum Boubèye Maïga (16e promotion)

– Vice-président : Ismaël Maïga (14e promotion)

– Secrétaire administratif : Diarran Koné (29e promotion)

– Secrétaire administratif adjoint : Alhousseyni Touré (40e promotion)

– Trésorière: Aminata Amadou Lah (38e promotion)

– Trésorier adjoint : Idrissa Fané (26e promotion)

– Secrétaire à l’organisation : Moussa Camara (40e promotion)

– Secrétaire à l’organisation adjoint : Ahmadou Touré (40e promotion)

– Secrétaire à la communication et aux relations extérieures : Fidèle Guindou (40e promotion)

– Secrétaire adjoint à la communication et aux relations extérieures : Sékouba Konaré (43e promotion)

– Secrétaire à la formation et à la prospective : Mme Guindou Idelette Mirabelle Bissuu (38e promotion)

– Commissaire aux comptes : Abdourahmane Sacko (15e promotion)

Siaka Doumbia           

Source : Aujourd’hui-Mali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *