Portrait de Seyba Lamine Traoré : Une légende du Djoliba AC

Portrait de Seyba Lamine Traoré : Une légende du Djoliba AC

Seyba Lamine Traoré, surnommé Kocoumbo, est un ancien milieu de terrain exceptionnel du football malien, né à Hamdallaye en 1970. Il est le fils d’Adama Traoré et Sadio Marico. Traoré est non seulement connu pour son talent sur le terrain, mais aussi pour son parcours inspirant qui l’a mené des rues de Hamdallaye à devenir une figure emblématique du Djoliba Athletic Club de Bamako. Marié et père de cinq enfants, dont quatre filles, il a marqué l’histoire du football malien.
Seyba Lamine Traoré a commencé à jouer au football dans les rues de Hamdallaye, sur un petit terrain de quartier. Il a fait ses premiers pas dans le monde du football avec l’équipe Léopard d’Hamdallaye, participant aux compétitions interquartiers et interscolaires. Mamadou Coulibaly, le président de Léopard à l’époque, a rapidement repéré le jeune talent, permettant à Traoré de gravir les échelons pour rejoindre les catégories supérieures de l’équipe.
Après ses débuts avec Léopard, Traoré a été recruté par le Djoliba Athletic Club de Bamako grâce à l’intervention de Madou Coulibaly. Sous la tutelle du formateur Aly Goïta, connu sous le nom de “Faye”, il a progressé dans les catégories de jeunes. Traoré a brillé dans le championnat cadet et junior, se distinguant par son talent naturel et son travail acharné. En 1989, il a fait ses débuts dans l’équipe première du Djoliba AC lors d’un match de la Coupe d’Afrique des Clubs Champions contre le Horoya de Conakry, une rencontre qui a marqué le début de sa carrière professionnelle.


Performance et réussite
De 1990 à 1991, Traoré a connu une période de gloire au Djoliba AC, terminant meilleur buteur et joueur du championnat malien avec 26 réalisations. Ses performances exceptionnelles lui ont valu un transfert au Petro Sport de Gabon, où il a joué pendant deux saisons avant de revenir au Mali en 1994 pour participer à la CAN Tunis.
Après son retour, Traoré a rejoint le Stade Malien de Bamako, où il a contribué à un doublé historique en 1995-1996. Il a été désigné meilleur joueur du championnat pour la deuxième fois. Cependant, des complications réglementaires l’ont empêché de rejouer immédiatement pour le Djoliba AC, le contraignant à une année sans compétition officielle. Il a finalement retrouvé sa place et a de nouveau été élu meilleur joueur du championnat malien pour la troisième fois.
Entre 1997 et 2000, Traoré a évolué au Qatar avec le Rayon Sport, avant de revenir au Djoliba AC. Malheureusement, une blessure au ligament croisé a marqué le début de la fin de sa carrière. En 2002, il a conclu sa carrière à l’AS Bakaridjan, où il a également exercé en tant qu’entraîneur-joueur.
Parcours en équipe nationale
Seyba Lamine Traoré a fait ses débuts en équipe nationale espoir en 1989 en Arabie Saoudite. Il a ensuite participé aux Jeux Africains en Égypte en 1991-1992, atteignant les demi-finales. En équipe nationale senior, il a été sélectionné pour la première fois en 1989, sous la direction de l’entraîneur Kidian Diallo. Traoré se souvient particulièrement de deux matchs marquants : celui contre le Cameroun en 1990 et la confrontation entre le Djoliba AC et le Coton Sport de Garoua.
Traoré a exprimé son opinion critique sur le championnat malien actuel, regrettant le manque d’engagement, de technique et de niveau de jeu. Il constate une baisse significative de la qualité du football malien par rapport à son époque.
Après sa carrière de joueur, Seyba Lamine Traoré s’est consacré à la formation des jeunes talents en créant un centre de formation à Kalabancoura en 2001. Le centre, composé de plusieurs catégories d’âge, vise à préparer la prochaine génération de footballeurs maliens. Titulaire d’une licence C obtenue en 2004-2005 et d’une licence B en 2012, il continue de contribuer au développement du football au Mali.
Traoré ne regrette rien de sa carrière de footballeur. “J’ai aimé le football qui m’a donné un nom, des titres, j’ai tout eu grâce à ce sport. Je n’ai aucun regret,” affirme-t-il avec fierté.
Seyba Lamine Traoré, un pur produit du Djoliba AC, a laissé une empreinte indélébile dans le football malien. De ses débuts modestes à Hamdallaye jusqu’à sa carrière professionnelle florissante et son engagement continu dans la formation des jeunes, il incarne l’esprit du football malien. Son parcours inspire et motive les jeunes talents à poursuivre leurs rêves avec passion et détermination.
Lamine Kané pour Maliexpress.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *