Mme Sidibe Dedeou Ousmane, secrétaire générale de la CDTM : ‘’Nous avons le même objectif…’’

Mme Sidibe Dedeou Ousmane, secrétaire générale de la CDTM : ‘’Nous avons le même objectif…’’

Pour la Secrétaire générale de la Centrale Démocratique des Travailleurs du Mali (CDTM), Mme Sidibé Dedeou Ousmane, qu’elle qu’en soit la formation syndicale, qu’elle qu’en soit l’organisation des employeurs ou des travailleurs, l’objectif principal, c’est la défense des intérêts moraux et matériels des composantes. “Donc, nous avons le même objectif, nous avons le même but, mais pour atteindre cet objectif, il faut un pays pacifié, il faut un pays en paix, un pays sécurisé”, dit-il.
Dans le cadre de la célébration de la fête du travail, Mme Sidibé Dedeou Ousmane, Secrétaire générale de la CDTM, s’est félicitée de l’initiative des trois centrales syndicales (la CDTM, la CMT et la CSTM), qui ont décidé de se mettre ensemble, à travers la signature d’une plateforme syndicale, pour une pacification durable du climat social. Surtout en ce moment où tous les Maliens ont décidé de se mettre ensemble en vue d’engager un dialogue inter-malien.
En effet, sous l’impulsion du Président de la Transition, Colonel Assimi Goïta, la commission nationale chargée du dialogue inter-malien a vu le jour et les travaux ont commencé sur toute l’étendue du territoire. Mme Sidibé Dedeou Ousmane estime que nous sommes à une phase cruciale de la vie de notre nation. C’est pourquoi, dit-elle, les trois centrales ont décidé d’œuvrer ensemble pour favoriser l’instauration et la consolidation d’un climat social apaisé. Elle a salué les centrales syndicales, représentant une masse laborieuse des populations, pour avoir apporté leur pierre à l’édifice à travers cette union et aussi pour avoir décidé d’accompagner les autorités dans la politique de refondation engagée par notre pays. Le secrétaire général de la CDTM reste convaincue qu’au regard de l’environnement socio-économique, sécuritaire du pays, il est bien de s’unir et de s’investir dans la promotion d’un climat social en appuyant les idéaux de la transition malienne. Concernant l’opérationnalisation du CNDS, Mme Sidibé dira qu’elle permettra à l’Etat d’avoir un ou deux interlocuteurs plutôt que plusieurs interlocuteurs par rapport aux organisations syndicales.
Ibrahima Ndiaye
Source : Mali Tribune

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *