Ministère de l’Agriculture: le syndicat s’oppose à l’abrogation de la nomination de la DFM

Le Comité Syndical des Directions des Finances et du Matériel du Ministère de l’Agriculture et du Ministère de l’Élevage et de la Pêche (SC/DFM/MA-EP) a entamé ce mercredi une série de manifestations, à travers un sit-in, en vue d’exiger l’annulation de l’abrogation de la nomination de la Directrice des Finances et du Matériel du Ministère de l’Agriculture, Mme DOUMBIA Aïssata Dalila KONATE.

A la veille, le comité syndicat a organisé une conférence de presse animée par le secrétaire général, Babilé KEITA, ainsi que le coordinateur des Comités Syndicaux de la DAF, DES DRH, DES CPS, DES DFM de la Primature et des départements ministériels du Mali ; Issa SINAYOKO. C’était en présence de plusieurs travailleurs du ministère de l’Agriculture qui exigent le retour de leur DFM dont la décision de nomination a été abrogée.

« Nous demandons l’annulation de l’abrogation de la nomination de la Directrice des Finances et du Matériel du Ministère de l’Agriculture, Mme DOUMBIA Aïssata Dalila KONATE, pour préserver aussi l’intérêt général et collectif du personnel », a réclamé le secrétaire général Babilé KEITA, rappelant que l’abrogation de la nomination du DFM est intervenue 6 mois seulement après sa prise de service.

« Nous cherchons en vain de savoir les raisons de cette décision. Qu’est-ce qu’elle a fait. A-t-elle commis une faute ? On ne sait pas.

Malheureusement, nos responsables ne nous communiquent pas sur ce sujet. Or, notre combat n’est pas de défendre une personne, mais de défendre la justice et de protéger nos membres. Si jamais elle est en faute, nous allons surseoir à notre revendication », a déclaré M. KEITA, dénonçant cette approche des autorités du pays.

Or, explique-t-il, « en six mois, on ne peut évaluer un agent en vue de le remplacer. Il faut que l’Etat donne le temps aux responsables des postes de mettre en œuvre les initiatives entamées. Il n’y a pas de logique de relever un agent sans l’évaluer ».

Pour M. KEITA, les initiatives en perspective afin d’obtenir le retour de la DFM constituent des alertes « pour sauvegarder l’intérêt général et collectif du personnel travailleur de la Direction des Finances et du Matériel du Ministère de l’Agriculture ».

Cependant, M. KEITA souligne qu’ils sont ouverts aux dialogues et aux négociations en vue de la satisfaction de leur requête.

Les frustrations exprimées par les travailleurs du département de l’Agriculture existent dans de nombreux ministères, mais qui n’ont pas eu le courage de manifester, a déclaré M. Issa SINAYOKO, saluant le courage du syndicat.

Selon M. SINAYOKO, au nom de la transparence, les autorités ont l’obligation d’expliquer les motivations de leur décision. A défaut, poursuit-il, on reste persuadé qu’il y a une procédure de favoritisme et de népotisme en cours.

« Nous sommes des syndicats et nous travaillons sur la base des revendications de la base. C’est pourquoi, pour nous, c’est un combat légitime », a indiqué M. SINAYOKO, tout en affirmant que la revendication est légitime et soutenue par tous les travailleurs.

Il a par ailleurs déploré la forte politisation dans la nomination des DFM.

« Chaque ministre veut amener son homme. La fonction du DFM est maintenant ouverte à tout venant. Pour l’efficacité dans les services, cela doit cesser. Il faut que la fonction soit confiée à ceux qui ont la compétence », a affirmé M. SINAYOKO.

Il a aussi dénoncé le fait que beaucoup de DFM sont relevés sur demande de leur ministre, parfois à tort. Même face au refus du ministre des Finances, certains trouvent le moyen de contourner la loi, a affirmé le responsable syndical.

Ce mercredi, selon Babilé KEITA, le syndicat a décidé de surseoir à la série de manifestations prévue les 22, 23, 24, 27 et 28 novembre 2023 suite à une réunion extraordinaire du bureau de la Coordination dont ils sont membres.

« La Coordination nous a affirmé qu’il prendra en charge notre requête pour la satisfaction de la demande des travailleurs de la DFM du Ministère de l’Agriculture », a précisé M. KEITA.

PAR SIKOU BAH

Source : Info Matin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *