Mensonge grotesque de Moura : Le Docteur Choguel Maiga lance la contre offensive

Dans un rapport digne du film de Banco à Bangkok, les Nations Unies sur la base de fausses informations ont accusé les Forces armées nationales du Mali d’avoir liquidé 500 civils à Moura. Mais diantre quelle mouché a piqué l’organisation mondiale a insulté la mémoire du peuple martyr du Mali.

Comme à son habitude le Premier Ministre Docteur Choguel Maiga qui n’a pas sa langue dans la poche en vrai Songhaï a chargé ceux qui ont rédigé ce faux rapport dans le but de ternir l’image des FAMA qui depuis 2012 défendent le Mali et la sous région contre les hordes de pillards terroristes à la solde d’une certaine puissance qui a été démasquée grâce à la vigilance du chef de l’exécutif qui est parvenu à décoder le mot Takuba du nom de cette opération montée de toute pièce par la France et l’Union européenne pour achever de libaniser le Mali.

Encore faudrait-il rappeler à la communauté internationale que tout comme les martyrs de Sabra et Chatila dont l’auteur Ariel Sharon est mort de sa belle mort sans jamais s’inquiéter que les martyrs de Kologo, de Komaga, de Nantaga ,de Nawodie , de Danfagala , de Sobane Da , de Sonkho , de Dianweli, de Dessagou et de Dialassagou réclament justice.

Au lieu d’aider le Mali pour dénicher les auteurs de ces crimes atroces, c’est un rapport diabolique qui est présenté à la face du monde pour faire de l’armée malienne le bourreau et faire des terroristes les victimes. Rappelons qu’à présent les auteurs du massacre de nos soldats à Aguelhok courent toujours. Ils n’ont jamais été inquiétés par les juridictions internationales. Pour le Premier ministre Docteur Choguel Maiga : « l’objectif de toutes ces gymnastiques est de nous amener à une stratégie déjà élaborée. C’est pourquoi dans différentes conférences, foras et rencontres … nous avons dit que les FAMa ont restitué au Mali leur dignité, leur indépendance surtout la confiance ».

Avant d’expliquer avec assurance : « C’est important de le dire parce que nous savons tous que quand un peuple a confiance en son armée et lui-même rien ne lui ait impossible. Pour ceux qu’on appelle les ‘’grandes nations’’ la culture du patriotisme, l’amour à leur pays, le respect de leurs forces armées et de sécurité sont enseignés aux enfants et quand il va chez eux, ils te diront que leur pays est le meilleur ».

Il faut dire que pour démentir ce mensonge fabriqué de toute pièce, le président de Tabital Pulaku Abou Sow a dit devant le ‘’Tigre’’ de Tabango qu’à sa connaissance, l’armée malienne n’a jamais massacré de civils innocents. Pour lui ce film venu tout droit de Wollywood vise tout simplement à entretenir un climat de haine entre maliens. Soufflant dans la même trompette, le président de l’Association malienne des droits de l’homme Me Moctar Mariko a fait savoir que ce rapport n’est pas le reflet de la réalité. A en croire, l’avocat : « aucune mission d’enquête ne s’est rendue à Moura pour enquêter sur les exactions présumées de l’armée ».

Sans langue de bois, il a remis dans ses petits souliers le ‘’faux experts indépendants des nations’’, Alioune Tine qui préfère savourer l’air des hôtels huppés de Bamako plutôt que d’aller sur le terrain afin de constater de visu ce qui se passe. « Alioune Tine m’a donné rendez-vous à l’hôtel Onomo, peu après, il m’envoie un message pour me dire qu’il est désolé parce qu’il est sur le départ ». On peut dire sans risque de se compromettre que le Mali est un pays champion en matière des droits de l’homme.

Badou S. Koba

Source : Le Triomphe 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *