Me Kassoum Tapo à Abdel Kader Maiga : « Vous êtes en train de mener les 5 colonels droit dans le mur »

Sur Africable télévision, ce dimanche 13 février, un débat contradictoire a eu lieu sur le bilan de la transition. Il a opposé défenseurs et pourfendeurs du bilan de la transition. D’un côté, on avait Me Kassoum Tapo et Amadou Koïta, tous deux ministres au moment de la chute du régime IBK. En face d’eux, Abdoul Kader Maïga, leader du M5-RFP et Amadou Maïga, membre du Conseil national de la Transition.

« L’économie malienne se porte bien », a affirmé Amadou Maïga, économiste et membre du CNT. Pour preuve, Maïga pointe du doigt le taux de pression fiscale qui est passé d’environ 13% à 15%. En 2022, selon Maïga, le taux prévu est de 16%, sachant que l’UEMOA recommande un taux supérieur ou égal à 20%. « Les chiffres ne mentent pas », a défendu l’économiste.

« Si l’économie se porte aussi bien, comment expliquer que la baisse du budget d’Etat ? », interroge Amadou Koïta, ancien ministre du régime d’IBK. En effet, d’environ 2 800 milliards CFA en 2020, le budget 2022 du Mali est à 2 130 milliards CFA. Cela s’explique selon Amadou Maïga, par la rigueur de la gouvernance actuelle. Les budgets précédents avaient été gonflés par des prévisions à l’image d’une éventuelle attribution de la quatrième licence de téléphonie mobile. « Nous avons enlevé toutes ces prévisions pour avoir un budget sincère », a assuré Amadou Maïga.

Bilan politique

« Le bilan de cette transition est zéro », a attaqué Me Kassoum Tapo. Le bilan de cette transition pour l’avocat et ancien ministre de la Justice, « c’est de la phraséologie ». Me Tapo ne s’est pas fait prier au cours des 90 minutes de débat pour rappeler les expressions « illégitimes et illégales » du Premier ministre Choguel à l’endroit du CNT, du premier gouvernement de la transition et de l’ensemble des anciennes autorités de la transition.

« Vous êtes dans des querelles de personnes », a répondu Abdel Kader Maïga, membre du M5-RFP et très proche du Premier ministre Choguel. Aux dires de Kader Maïga, la transition marche très bien et elle corrige les erreurs de gouvernance de 30 dernières années au Mali, une gouvernance à laquelle Me Tapo a pleinement participé. « Me Tapo, rapporte Abdel Kader Maïga, avait lui-même proposé une transition de trois ans, avant ce jour ».

Abdel Kader Maïga ne comprend pas l’opposition de certains Maliens à la transition, alors que « toute l’Afrique se montre fière d’elle ». « Le Mali va se libérer du joug du colonialisme », a informé Kader Maïga. Pour Kassoum Tapo, la méthode employée par le gouvernement est mauvaise. « Vous êtes en train de mener les 5 colonels droit dans le mur », a-t-il prévenu Abdel Kader Maïga qui était visiblement son vis-à-vis sur le plateau.

Source : maliweb.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *