Massacre à Sirakoroni : Un drame sans précédent secoue le Mali

Massacre à Sirakoroni : Un drame sans précédent secoue le Mali

Massacre à Sirakoroni. Ce lundi 18 mars 2024 restera gravé dans les mémoires en raison d’un crime odieux qui s’est déroulé dans le village de Sirakoroni, situé dans la commune de Loulouni, à 50 km de la ville de Sikasso, capitale du Kénédougou au Mali.
Ce jour-là, le Commissariat du 2ème Arrondissement de Sikasso a été alerté de la disparition suspecte d’un nourrisson âgé de seulement 45 jours, appartenant à une femme nommée 16 Quotidien d’information et de communication “ADIA”, dont le mari était en déplacement à l’intérieur du pays. Sous les ordres du commissaire principal YAYA COULIBALY, la Bri gade de Recherche a rapidement agi en interpellant la mère du bébé. Conduite au commissariat, elle a avoué que son enfant avait disparu et a impliqué un certain “KACHA”, un vendeur de glaces. Ce dernier aurait proposé des décoctions à base de plantes à la jeune mère, prétendant qu’elles étaient nécessaires pour le bien-être de l’enfant. Malheureusement, après avoir administré ces potions à l’enfant, celui-ci a développé des symptômes alarmants.

KACHA a alors recommandé d’amener le bébé chez un “VIEUX TRADIT-THERAPEUTE” résidant à Loulouni-Sirakoroni, afin de recevoir un traitement miraculeux moyen nant la somme de 30.000 F CFA. Le vieil homme prétendait avoir un remède spécial pour déterminer si l’enfant était humain ou un esprit maléfique. Il emmena le bébé dans la brousse, affirmant que sa réaction à une substance prouverait sa nature. Malheureusement, le vieillard est revenu sans l’enfant, prétendant que ce dernier s’était transformé en djinn et avait disparu. Cependant, les autorités ont dé couvert la terrible vérité derrière ces actes horribles.
Les enquêteurs du commissariat de police de Sikasso, dirigés par le commissaire YAYA COULIBALY, ont mis fin aux agissements de ce monstre à Loulouni.

Il s’avère que le prétendu tradithérapeute tuait les nourrissons après avoir escroqué les mères. Cette affaire sordide soulève des questions sur la sécurité des enfants et la prolifération des charlatans prêts à profiter de la détresse des familles. Les autorités locales ont promis de tout mettre en œuvre pour que justice soit rendue aux vic times de cette tragédie. Les mères face à la manipulation psychologique et émotionnelle : Les mères dans cette situation étaient probablement confrontées à une manipulation psychologique et émotionnelle extrêmement per verse, ce qui les rendait victimes de cette tragédie tout autant que leurs enfants.

Il est important de soutenir ces femmes dans leur guérison et de leur offrir l’aide et le soutien nécessaires pour surmonter une telle épreuve. Sensibilisation contre la manipulation et l’abus : Il est également essentiel de sensibiliser les communautés et les individus aux signes de manipulation et d’abus afin de prévenir de tels événements à l’avenir. Les personnes âgées ne sont pas immunes à commettre des actes criminels, et il est crucial de rester vigilant et de signaler toute activité suspecte pour protéger les plus vulnérables de notre société.
Ibrahim Sanogo

JOURNAL KODJUGU

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *