Mamoudou Kassogué : L’homme sur qui Assimi compte pour une justice saine !

Décidément, le Colonel Assimi Goïta ne s’est pas trompé en confiant le département de la Justice et des Droits de l’Homme, Gardes des Sceaux, à Mamoudou Kassogué, réputé être un magistrat chevronné. En seulement quelques mois, cet homme a relevé les défis auxquels la justice malienne avait besoin. De nombreuses réformes ont été menées avec succès. Cela dénote que ça travaille au sein du département vers le renouveau de la justice. En un mot, Kassogué a tout simplement révolutionné cette justice. Ce qui n’est guère surprenant pour qui connait ce jeune magistrat, qui a toujours été un homme de défis.

Et voilà encore que le Colonel Assimi Goïta lui renouvelle sa confiance en le reconduisant dans le gouvernement II de Choguel K. Maïga. Cela prouve à suffisance que Kassogué fait partie des “meilleurs ministres” de la Transition.

Discret et humble, l’homme ne parle pas trop, mais il agit avec professionnalisme. En un mot, Kassogué est en terrain connu. Son nom sera inscrit dans les annales sur la liste des “Meilleurs ministres de la Justice”.

C’est cet homme qui a doté le Mali de nouveaux textes relatifs au Code Pénal et au Code de Procédure Pénale. Pour rendre la justice plus proche des citoyens afin de les informer sur leurs droits et de promouvoir la bonne distribution de la justice, le département de la Justice sous le leadership de Mamoudou Kassogué, a initié en début janvier la semaine de la Justice dont la première édition a connu un franc succès. Cette semaine de la justice est destinée principalement aux citoyens, aux étudiants et aux professionnels de la justice. Il s’agit de renforcer la confiance du citoyen dans le système judiciaire.

Autres réformes, c’est la création de certains parquets. Il s’agit du parquet national financier à la place des Pôles Economiques et Financiers, qui existaient à Bamako, Kayes et Mopti. Ainsi, ce parquet a une compétence nationale tout comme le parquet Anti-Terroriste au Tribunal de la Commune 6 et le parquet Cybercriminalité en Commune 4. Ce qui s’inscrit dans le cadre de la nouvelle réorganisation judiciaire.

Après les mutations des magistrats lors du Conseil Supérieur de la Magistrature sous la présidence du Colonel Assimi Goïta, place maintenant à l’installation des Procureurs Généraux et des Premiers Présidents de la Cour d’Appel de Bamako, Kayes et Mopti.

En application des dispositions de la loi portant organisation judiciaire, il sera procédé à l’installation solennelle des nouveaux chefs de juridictions et de parquets des cours d’appels de Bamako, de Kayes et de Mopti.

Les cérémonies d’installation placées sous la présidence du Colonel Assimi Goïta débuteront le 20 juillet prochain par la Cour d’Appel de Bamako. Ensuite, suivront celles de Kayes et de Mopti.

Rappelons que le nouveau Procureur général de la Cour d’Appel de Bamako s’appelle Hamadoun dit Balobo Guindo et Faradji Baba a été nommé Premier président.

A Kayes, le poste de Procureur général de la Cour d’Appel a été confié à Housseini Traoré.

A Mopti, c’est Mahamadou Bandiougou Diawara qui assure le poste de Procureur général tandis que Gaoussou Sanou est le 1er Président.

En vue d’améliorer les conditions de travail des régisseurs de prison, le Japon a fait un don de véhicules au département de la justice dont la cérémonie de remise aura lieu dans les jours à venir.

La construction des villas pour les surveillants de prison est presque terminée. Ces bâtiments offerts par le Président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta seront bientôt inaugurés. Sans oublier l’inauguration du nouveau bâtiment du Tribunal Administratif dans les locaux de la Cour d’Appel de Bamako et le siège du Pôle Anti-terroriste à Banankabougou.

El Hadj A.B. HAIDARA

Source : Aujourd’hui Mali 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *