Mali : « plusieurs terroristes dont des chefs de guerre neutralisés par les Famas » au centre

L’armée malienne annonce avoir neutralisé une trentaine de présumés djihadistes lors de l’opération « Maliko ». Le chef d’état-major fait savoir dans un communiqué que cette opération a permis l’arrestation d’un chef terroriste Saguad Ag Abala alias Sidy Ag Agathe. L’homme était un expert dans la fabrication des explosifs, précise le communiqué qui fait aussi état de plus de 400 cartouches et d’autres engins récupérés.

Dans cette nouvelle opération « Maliko», l’armée malienne a mené des patrouilles et de ratissages à travers le pays. Selon le communiqué du chef d’Etat-major général des armés, une opération conjointe Famas et force Takuba, a permis de neutraliser 20 terroristes et 03 autres faits prisonniers. Lors de ces opérations conjointes, 14 pistolets mitrailleurs, plus de 1000 cartouches et d’autres engins ont été saisis.

Dans le centre du pays, l’armée dit mener une offensive militaire à Marébougou, Djénné, Kouakourou. Dans ce secteur, un leader terroriste du nom de Saguad Ag Abala alias Sidy Ag Agathe a été arrêté. Ce dernier est un expert dans la fabrication d’explosifs souligne le communiqué. Au cours des combats, 03 autres terroristes ont été tués et des matériels saisis. Cette intervention a permis la libération de ces zones en faveur des populations.

Par ailleurs, l’armée met aussi l’accent sur la récupération de 100 tonnes de céréales dans les refuges des terroristes. Elles représentaient les zakats imposées aux populations par les groupes terroristes.

En marge de l’opération “Maliko”, le chef d’Etat-major général des armées rassure que les Famas resteront fidèles à leur serment de sécurisation des personnes.

Pendant ce temps, des analystes sécuritaires préconisent une meilleure implication des populations, pour éviter la multiplication des bavures sur le théâtre des opérations militaires. Pour cela, ils pensent que les canaux de communication donnés par les militaires doivent être connus de tous pour faciliter leur travail.

Daouda Traoré, analyste des questions sécuritaires

Source: Studio Tamani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *