Lutte contre l’insécurité: Cheick Modibo Diarra prône « un nouveau recrutement massif et l’acquisition des matériels de guerre »

L’ancien Premier ministre « de plein pouvoir » de la transition de 2012, non moins président du Rassemblement pour le Développement du Mali, Cheick Modibo Diarra, a récemment préconisé un nouveau recrutement massif de 60 000 à 70 000 hommes supplémentaires et l’achat des matériels militaires pour vaincre l’insécurité.

Devant les militants du RpDM en commune VI du district de Bamako, l’ancien pensionnaire de la NASA réputé comme un adepte de la real politik donne des pistes qui permettront au Mali de contenir la spirale de l’insécurité qui perdure. Pour ce faire, il propose deux pistes de solutions.

La première consiste, selon lui, à créer les conditions relatives à l’union sacrée des Maliens autour du pays. « Il n’y aura pas de sécurité dans la division », prévient l’ancien premier ministre. Et en second lieu, il propose un nouveau recrutement massif de militaires de 60 000 à 70000 éléments et l’acquisition d’importants matériels de guerre. L’astrophysicien devenu homme politique insiste sur un recrutement de qualité. « Les personnes à recruter doivent avoir l’amour de servir la patrie, car l’armée ne doit pas être ‘’ un dépotoir’’ pour gagner seulement son salaire », a-t-il dit. Poursuivant, il admet que les autorités de la transition sont en train de réaliser des énormes progrès avec l’acquisition des nouveaux matériels de guerre.

Sur le plan politique, Dr Cheick Modibo Diarra justifie son absence sur l’arène politique par une volonté personnelle « de s’abstenir pendant les temps de tiraillement» malgré la crispation du climat politique entre les partis et le gouvernement de transition .

Cheick Modibo Diarra dit soutenir toutes les initiatives qui participent dans le sens de la construction du pays et de l’intérêt de la Nation. Et d’ailleurs, c’est le conseil qu’il a donné à ses militants en les exhortant à se tenir à l’écart de ses brouilles». L’ancien premier ministre de transition est l’un des hommes politiques qui n’a pas pris position pendant cette longue transition par rapports aux sujets brûlants du pays.

 Siaka DIAMOUTENE

Maliweb.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *