Le Président burkinabè accorde la grâce à plus de 950 détenus

Dont la remise totale du reliquat des peines de 322 détenus condamnés.

Le président de la transition du Burkina Faso, le capitaine Ibrahim Traoré a accordé vendredi soir, lors du Conseil des ministres, la grâce présidentielle à 966 détenus, a-t-on appris de source officielle.

“Le Président de la Transition a usé de son droit de grâce au profit de 966 détenus. L’adoption de ce décret permet, pour la nouvelle année 2023, la remise totale du reliquat de leurs peines à trois cent vingt-deux (322) détenus condamnés, une remise partielle de peines allant de 3 à 12 mois à six cent trente-deux (632) autres et une commutation des peines à douze (12) condamnés à vie”, a rapporté le gouvernement burkinabè dans le rapport du Conseil des ministres tenu vendredi.

Le rapport souligne que ce décret est une application de l’article 54 de la Constitution du 02 juin 1991 qui accorde un droit de grâce au Chef de l’Etat.

Conformément à ces textes, les bénéficiaires de grâce sont choisis parmi les détenus ayant fait preuve de bonne conduite et ayant purgé la moitié de leur peine, selon la même source qui ajoute que les bénéficiaires sont également choisis en raison de leur âge, de leur minorité pénale, de la précarité de leur santé, de l’intérêt porté aux travaux dans les unités de production agricole, les ateliers et chantiers des établissements pénitentiaires.

La liste de ces personnes sera publiée dans le Journal Officiel du Burkina Faso, indique le gouvernement.

SOURCE: https://www.aa.com.tr/fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *