Le Premier ministre malien nomme les conditions pour la tenue de l’élection présidentielle

Le Premier ministre malien nomme les conditions pour la tenue de l’élection présidentielle

La stabilité sécuritaire et l’achèvement du dialogue inter-malien sont les conditions “sine qua non” pour la tenue de l’élection présidentielle au Mali, a déclaré le Premier-ministre malien.
“La phase de stabilisation doit atteindre un point de non-retour en arrière, un point suffisamment stable pour pouvoir organiser des élections”, a dit le 11 avril Choguel Kokalla Maïga s’adressant à ses ministres.
“Il ne suffit pas de conquérir par la force du territoire, il faut la gestion”, a-t-il continué. Selon lui, les autorités contrôlent actuellement tout le territoire malien. Quant au dialogue inter-malien, il doit s’ouvrir au niveau national début mai.
La présidentielle, qui doit marquer la sortie de la transition au Mali, a été prévue pour le février 2024. Fin septembre 2023, le porte-parole du gouvernement a annoncé “un léger report pour des raisons techniques”. La nouvelle date n’a pas été communiquée.

sputniknews.africa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *