Le Niger compte sur Poutine et la Russie pour réussir son combat patriotique de reconquête de sa souveraineté, déclare le Général Tiani

Le Niger compte sur Poutine et la Russie pour réussir son combat patriotique de reconquête de sa souveraineté, déclare le Général Tiani

Dans un message de félicitations qu’il a adressé le lundi 18 mars au Président Vladimir Poutine suite à son nouveau plébiscite à la tête de la fédération de la Russie, le Président de la Transition nigérienne a déclaré que le Niger, qui mène une “lutte historique pour la reconquête de sa souveraineté et son développement”, sait pouvoir compter sur l’engagement personnel du maître du Kremlin et la coopération avec son pays pour réussir “son combat patriotique”.

En ce sens, le Général de Brigade Abdourahmane Tiani a assuré son homologue russe de “sa disponibilité personnelle” ainsi que celle du gouvernement du Niger à œuvrer, de concert avec les dirigeants russes, en vue du renforcement des relations déjà excellentes entre les deux pays.

Le timing des évènements relève certes d’une coïncidence de l’histoire mais la vitesse avec le Chef de l’Etat nigérien s’est empressé de féliciter le Président russe ainsi que la teneur du message, sont loin d’être fortuits et conforme, si besoin en est encore, du virage stratégique qu’assume désormais les autorités de Niamey en matière de coopération et de partenariat. D’autant que le message, au ton presque laudateur, intervient au lendemain de celui, pas très diplomatique, des autorités de la transition nigérienne dans lequel ils ont dénoncé l’accord militaire avec les Etats-Unis tout en remettant en cause la qualité et la pertinence des relations avec Washington.

Dans le message adressé au Président russe, le Président du CNSP, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani souligne que cette « brillante réélection » à la suite des consultations tenues du 15 au 17 mars 2024, lui offre l’agréable plaisir de lui transmettre, au nom du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP), du Gouvernement du Peuple nigérien et en mon nom, « mes vives et chaleureuses félicitations ainsi que mes vœux de réussite dans l’accomplissement de votre haute et exaltante mission ».

Pour le chef de l’Etat, « le grand Peuple russe, en vous renouvelant sa confiance à travers cette éclatante victoire, vient une fois encore de prouver son adhésion à votre programme de gouvernance ainsi qu’à votre ambition légitime de continuer à faire progresser la Fédération de Russie dans tous les domaines économiques et politiques et lui assurer un rang des plus honorables dans le concert des nations ». Et d’ajouter que « le Niger qui mène une lutte historique pour la reconquête de sa souveraineté et son développement sait pouvoir compter sur votre engagement personnel et la coopération avec la Fédération de Russie pour réussir son combat patriotique ». A cet égard, poursuit le message du Président Tiani, « je voudrais Vous assurer de ma disponibilité personnelle ainsi que celle du Gouvernement du Niger à œuvrer, de concert avec Votre Excellence et le Gouvernement de la Fédération de Russie, en vue du renforcement des relations déjà excellentes entre nos deux pays ».

Rapprochement stratégique

Depuis les évènements du 26 juillet 2023, les nouvelles autorités nigériennes ont opté pour une alliance stratégique avec de nouveaux partenaires à l’image de la Russie, l’Iran ou la Turquie, tout en prenant progressivement leurs distances avec les pays occidentaux notamment la France et désormais les Etats-Unis. Comme avec les autres pays de l’Alliance des Etats du Sahel (AES), le Burkina Faso et surtout avec le Mali, c’est avec Moscou que Niamey semble miser le plus dans cette nouvelle page de sa coopération. En quelques mois, une délégation de hauts responsables russes a séjourné au Niger et le Premier ministre de transition accompagné de plusieurs membres du CNSP et du gouvernement se sont également rendus à Moscou pour des échanges sur les nouvelles perspectives de coopération notamment dans le domaine de la défense et de la sécurité.

Si un accord de coopération militaire a été signé ainsi que des contacts dans d’autres domaines de coopération comme l’énergie, les mines ou les infrastructures, la lune de miel entre Niamey et Moscou reste encore au stade de déclarations de bonnes intentions. Cependant, avec la dénonciation avec effet immédiat des accords militaires avec le pays de l’Oncle Sam et donc, comme avec le cas de la France, du départ du millier de soldats US du Niger, le boulevard s’ouvre grandement pour le maitre de Kremlin qui est en train d’étendre son influence au Sahel central.

Actuniger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *