Le M5-RFP Mali Kura réaffirme son opposition au referendum : « Nous disons Non au projet de nouvelle constitution », dixit Modibo Sidibé

Le comité stratégique du M5-RFP Mali Kura a tenu un point de presse, le samedi 3 juin 2023 au siège national du parti FARE Anka Wili à Dravela Bolibala en commune III du district de Bamako. Lors de cette conférence de presse, pour les leaders de ce comité se sont prononcés sur les sujets brulants du pays. S’agissant spécifiquement du referendum, le comité stratégique du M5-RFP Mali Kura a une fois de plus déploré que ses appels à renoncer à ce projet n’aient pas été entendus par les initiateurs. « Par conséquent, le comité stratégique du M5 RFP Mali Kura ne soutient pas ce processus et dit Non au projet de nouvelle constitution », a déclaré Modibo Sidibé.

Se considérant comme acteur majeur de l’avènement de la transition en cours, le M5-RFP Mali Kura dit soutenir les actions menées par les autorités pour sa réussite. « Nous serons vigilants et critiquerons tout ce qui ne va pas dans ce sens, car c’est seulement en tant que force de proposition et de vigie que le M5-RFP Mali Kura pourra contribuer à mieux conduire le processus enclenché le 18 août 2020 », a précisé l’ancien premier ministre Modibo Sidibé.

Sur la question de la souveraineté nationale, le M5-RFP Mali Kura a salué et encouragé toutes démarches qui réaffirment et renforcent la souveraineté du Mali de façon constructive et partagée. Pour le M5-RFP Mali Kura, la situation sécuritaire continue d’être le principal sujet de préoccupation nationale. Reconnaissant les avancées réalisées dans l’accroissement des capacités opérationnelles des FAMAs, les responsables du M5-RFP Mali Kura ont encouragé les autorités à poursuivre les efforts pour la stabilité du pays.

Dans la déclaration liminaire lue par le président du M5-RFP Mali Kura, Modibo Sidibé, il ressort que les questions relatives à la justice et à l’exercice des libertés fondamentales deviennent de plus en plus préoccupantes. « Le respect des libertés fondamentales contribue à la réussite de la transition. Le M5-RFP Mali Kura exprime sa solidarité avec toutes les victimes de l’arbitraire et de l’instrumentalisation de la justice et demande aux autorités de la transition un respect urgent et scrupuleux de l’Etat de droit établi et consacré par la constitution en vigueur. Le M5-RFP Mali Kura rappelle que la justice, les libertés fondamentales et l’Etat de droit sont des enjeux stratégiques de la refondation », lit-on dans la déclaration.

La question concernant le dossier sur les évènements de Mourah et le récent rapport des Nations unies n’a pas été occultée par les initiateurs de la conférence de presse. Sur ce sujet, le M5-RFP Mali Kura a réitéré son soutien aux FAMAs en affirmant que « l’honneur de notre armée exige que l’enquête nationale en cours soit poursuivie et que les conclusions soient rendues publiques, et le cas échéant que justice soit rendue aux victimes civiles innocentes ».

A travers cette rencontre, les initiateurs ont réaffirmé le maintien de leur position quant au projet de nouvelle constitution qu’ils qualifient de divisionnaire et de discorde entre les autorités de transition et bon nombre d’acteurs politiques ainsi que sociaux pour diverses raisons.

L’ancien premier ministre, Modibo Sidibé, a rappelé que son comité avait appelé à l’abandon pur et simple de ce projet dans une déclaration en date du 5 avril 2023. « Le processus d’élaboration d’une nouvelle constitution n’a pas été respecté ; le projet de constitution ne reflète pas suffisamment l’identité malienne et n’offre pas de garanties en termes de consolidation des acquis démocratiques ; le projet de constitution renforce le déséquilibre des pouvoirs au profit du Président de la république qu’il érige en monarque », a-t-il avancé comme raisons. Partant de tous ces constats, le comité stratégique du M5-RFP Mali Kura a une fois de plus déploré que ses appels à renoncer à ce projet n’aient pas été entendus par les initiateurs. « Par conséquent le comité stratégique du M5 RFP Mali Kura ne soutient pas ce processus et dit Non au projet de nouvelle constitution », a déclaré Modibo Sidibé.

L’ancien premier ministre et non moins président du parti FARE, Modibo Sidibé, a largement évoqué la situation socio-économique du pays, l’accès aux services sociaux de base, la bonne préparation de la campagne agricole, les coupures intempestives, récurrentes et insupportables de la fourniture d’électricité, la corruption et la célébration du 25 mai, journée de l’Afrique.

Dans la perspective de la commémoration de la date du 5 juin, le M5-RFP Mali Kura a rendu hommage aux martyrs de cette lutte et exprimé toute sa solidarité aux familles avant d’exiger que justice leur soit rendue. Quant aux échéances électorales qui devront marquer la fin de la transition, le comité stratégique du M5-RFP Mali Kura, dans sa déclaration a indiqué que « le sort de demain se joue aujourd’hui, il importe que nous en soyons conscients et que nous nous y apprêtions dès maintenant pour ne pas rater notre rendez-vous avec l’histoire ».

Sidiki Dembélé

Source : Le Républicain 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *