La France “salue” le rôle joué par la Minusma au Mali

Suite au retrait de la mission onusienne du pays sahélien.

La France a salué, ce mercredi, le rôle joué par la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) au cours des dix dernières années.

Par voie d’un communiqué, le ministère français des Affaires étrangères a rappelé que la mission onusienne a achevé son retrait du pays le 31 décembre 2023.

“Ce retrait s’est déroulé à la demande du gouvernement de transition du Mali et conformément à la résolution 2690 adoptée le 30 juin 2023 par le Conseil de sécurité”, rappelle la Diplomatie française, ajoutant que “la coopération du Mali demeure essentielle pour assurer la sécurité du personnel onusien demeurant sur place pour superviser le transport du matériel”.

La France estime qu’au cours des dix dernières années, “la Minusma a largement contribué à la sécurité du pays et à la protection des civils” et “rend hommage aux Casques bleus qui ont risqué leur vie pour protéger les populations civiles, ainsi que leurs familles”.

“Plus de 300 d’entre eux ont perdu la vie depuis 2013 et de nombreux autres ont été blessés”, a rappelé le Quai d’Orsay, “saluant l’engagement des pays contributeurs de troupe et notamment des partenaires régionaux et des voisins du Mali”.

Soulignant la poursuite de son engagement dans la lutte contre le terrorisme, la France se dit disposée à “soutenir les États qui en font la demande dans la résolution des crises et la lutte contre le terrorisme”.

Pour rappel, le site de la Mission des Nations unies pour la stabilisation du Mali (Minusma) à Tombouctou a fermé jeudi 28 décembre 2023 alors qu’il devait normalement rester opérationnel pendant encore 18 mois à compter du 1ᵉʳ janvier 2024.

Cette fermeture a été justifiée par la menace sécuritaire qui pèse dans la région. “Avec le départ des unités militaires et de la police de l’ONU du Mali le 31 décembre, la sécurisation de ce camp, visé par les terroristes, est loin d’être garantie. D’où ce départ avant l’heure”, a notamment rapporté Africanews.

Les autorités maliennes ont pris possession des lieux lors d’une cérémonie présidée par le gouverneur de la région, selon la même source.

Depuis juillet dernier, la Minusma a retiré de Tombouctou quelque 1 867 militaires, 173 policiers et 226 civils, précise le média. Après 10 ans de présence au Mali, la mission de l’ONU a cessé ses opérations avec un retrait total le 31 décembre 2023. Un départ demandé par les autorités de la transition au Mali.

…….lire l’article sur Agence Anadolu

Source : Anadolu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *