Kati-Kantiguila : 5 ans de prison dont 2 avec sursis contre Maïga, le boutiquier pédophile !

Kati-Kantiguila : 5 ans de prison dont 2 avec sursis contre Maïga, le boutiquier pédophile !

La pédophilie est la charge retenue contre Aly Maïga, un boutiquier de son état domicilié à Kati-kantiguila. Il a ainsi abusé d’une fillette de 12 ans, le 29 mai 2022. Lors de la 1ère session 2024 de la Cour d’Assises, il a passé à la barre d’où il a écopé de 5 années d’emprisonnement dont 2 avec sursis.

Ils sont beaucoup, ces boutiquiers à assouvir leur désir sexuel sur des enfants d’autrui. Généralement, ils ne cherchent point loin à satisfaire leurs pulsions sexuelles. Tout se passe au sein de leur boutique derrière le comptoir. Et malheur à ces chères fraiches qui tombent dans leur viseur.

Le cas en question concerne un boutiquier du nom de Aly Maïga, âgé de 26 ans au moment des faits. Il a pénétré sexuellement une aide-ménagère âgée de 12 ans et avait été arrêté pour pédophilie à Kati, des faits prévus et punis par l’article 228 du Code pénal malien.

Lire: Faits divers : Un homme s’est suicidé sur le pont Fahd

En effet, nous sommes au dimanche 29 mai 2022 lorsque la fillette D.C a été envoyée par sa patronne pour payer à la boutique de Aly Maïga, un bouillon culinaire ‘’cube Magie’’. L’innocente ignorait qu’elle partait à la rencontre de son bourreau. Une fois dans les lieux et au moment de récupérer l’article qu’elle venait d’acheter, la victime a été entrainée de force derrière le comptoir par le boutiquier, ensuite déshabillée de force et terrassée avant d’être sexuellement pénétrée par lui. Qui, après avoir assouvi son désir sexuel, a remis à sa victime deux bonbons.

Une fois à la maison sous le traumatisme du choc subi, la petite n’a pu dire mot à sa patronne. Mais cette dernière fut désagréablement surprise de constater des traces de sang sur le pagne de D.C et a procédé à l’interrogatoire de son aide-ménagère, qui finira par avouer d’être sexuellement abusée par le boutiquier Aly Maïga. C’est ainsi que la patronne a informé l’oncle paternel de la victime. Lequel aurait saisi immédiatement la Brigade Territoriale de Gendarmerie de Kati pour toutes fins utiles. Interpellé et interrogé, l’inculpé a reconnu les faits qui lui sont reprochés sans détour. Même scenario devant le juge d’instruction, chose qui a valu sa mise sous mandat de dépôt le 31 mai 2022.

Le dossier de Aly Maïga, accusé de Pédophilie était au rôle de la 1ère session 2024 de la Cour d’Assises de Bamako. Etant à la barre, l’inculpé n’a pas, une fois de plus, nié les faits. Il a fait part de son regret vis-à-vis d’un tel acte surtout posé par lui. Tout de même, il a sollicité la clémence de la Cour et c’est ainsi qu’il a bénéficié d’une circonstance atténuante et condamné à 5 ans d’encellulement dont 2 avec sursis.

Mariam Sissoko

Par Le Sursaut

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *