Juin 2020-Juin2024 : Le M5-RFP face au vent de Mali Kura ?

Juin 2020-Juin2024 : Le M5-RFP face au vent de Mali Kura ?

Que reste-t-elle de la troïka à l’origine de la chute du pouvoir défunt ? En quatre ans, les acteurs de ce changement sont engagés dans un combat de contrôle du mouvement. Le M5 peut-il résister au vent de Mali Kura ?

A la conquête du pouvoir defunt, les acteurs du M6-RFP avaient promu une transformation radicale. Pas besoin de revenir sur les succès et les échecs, ce qui nous intéresse c’est l’unité en son sein. Dès les premières heures de la chute du régime défunt, un des membres de ce mouvement hétéroclite pour ne pas le nommer, Issa Kaou N’Djim avait prédit une belle mort du M5. A-t-il vu juste ou un stratagème pour entraîner d’autres à sa cause? Certes, le temps a fait son jugement mais force est de reconnaître que plusieurs acteurs ont abandonné le navire. « La situation était telle que certains ténors n’avaient pas la même vision de l’après lutte. Ce qui a finalement laissé place à une guéguerre personnelle qui ne permet pas d’avoir un mouvement soudé », a fait remarquer un observateur de la scène politique.

Comment arrondir les ongles pour réussir les objectifs du changement prônés et à l’origine de la lutte ?Au M5, une bonne brochette d’acteurs a choisi de continuer ceux qu’ils appelèrent la trajectoire. Sous la houlette de Dr Choguel Kokalla Maiga, ils sont parvenus à animer le mouvement. « Le mérite du M5 est que les leaders à un moment ont compris que le changement se fera dans l’action. Et l’animateur principal a pu redonner goût au mouvement. Le reste, on pouvait s’attendre à une cohabitation parfois difficile. Mais ceux qui ont continué à nourrir l’ambition que le M5 est indispensable dans le changement ont eu raison. Aujourd’hui, tout le monde veut appartenir au M5 »,a laissé entendre notre interlocuteur.

Le vent de Mali kura

Pour autant, le mouvement va connaître une autre crise avec la naissance d’une dissidence qui se fera appelerM5 Mali Kura. En effet, se considérant comme acteur majeur de l’avènement de la transition en cours, le M5-RFP Mali Kura comprend plusieurs leaders qui ont en partage un idéal. « L’existence de cette entité est la preuve qu’il avait des divergences à plusieurs niveaux au M5.Partir était la seule option, on est en droit de demander. L’impair est qu’on a l’impression que personne ne s’écoute pour sauver la lutte. S’ils partagent réellement les mêmes atteintes de changement, pourquoi tant de division », s’interroge notre vis-à-vis.

En mars dernier, se présentant sous le manteau  de président par intérim du comité stratégique du M5-RFP, Oumarou Diarra a adressé une correspondance au ministre de l’Administration territoriale l’informant du changement de personne intervenu à la tête de leur mouvement. Depuis cette période, c’est un branle-bas auquel on assiste au M5 puisque les proches de Choguel Maiga montent à la tribune, tentent de démonter et démentir cette nouvelle dissidence. Comme si cela ne diffusait pas, un autre front voit le jour à travers une déclaration. Mais, difficile de cerner les vrais contours de la crise d’unité au sein de ce mouvement alors que le vent de Mali kura n’a pas encore fini de souffler sur le pays avec grâce et espoir.

Ousmah pour maliexpress.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *