Issa Karakodio : “Une grande joie d’être en sélection avec Yalcouyé”

Issa Karakodio : “Une grande joie d’être en sélection avec Yalcouyé”

Après avoir rejoint le Stade Malherbe de Caen à ses 18 ans au mois de février dernier, le jeune gardien de but d’origine malienne Issa Karakodio (1m86, 66 kg), commence à prendre ses marques. Il enchaîne des clean-sheets avec les U19 Nationaux du club normand. Tout comme son cousin Malick Junior Yalcouyé (Göteborg, Suède), il ne cache pas son envie de défendre les couleurs du Mali.
Entretien.
Après la signature de votre premier contrat avec Caen au mois de février dernier, quel a été ton ressenti ?
Je ressentais de la fierté et une immense joie, car ça toujours été un objectif pour moi de franchir cette première étape. La famille était très contente et très fière de moi. Ça a toujours été leur prière de me voir évoluer un jour en Europe.
Comment se passe votre adaptation au sein du Stade Malherbe de Caen ?
Mon adaptation se passe super bien, parce que je connaissais déjà le déroulement. J’étais déjà venu ici entre 2022 et 2023 et du coup je me suis vite adapté.
Depuis votre arrivée, quelles sont vos statistiques ?
En 6 matchs joués, dont 3 en U19 Nationaux et 3 en Coupe de Normandie, je totalise 3 clean-sheets.
Quels sont vos objectifs avec le SM Caen ?
Mes objectifs avec le SM Caen, c’est d’abord de pouvoir signer mon contrat professionnel et intégrer le groupe de performance de l’équipe première.
Bien avant de rejoindre la France, vous avez manifesté votre intérêt de rejoindre l’une des sélections jeunes du Mali, mais force est de constater que vous n’avez toujours pas été encore appelé. Qu’est-ce que vous en pensez ?
J’ai été appelé, mais vu les conditions de mon club formateur, cela ne m’a pas permis de répondre favorablement à l’Équipe nationale jeune du Mali. Mais, je continue toujours à donner le meilleur de moi, pour que je puisse à nouveau être rappelé. Ce sera une grande fierté pour moi de défendre les couleurs de mon pays d’origine.
Quel lien existe-t-il entre vous et Malick Yalcouyé ?
Il existe un grand lien entre moi et Malick, car il était comme un exemple pour moi à l’académie. C’est non seulement mon frère dogon, mais aussi mon cousin.
Est-ce que son bon début de saison avec Göteborg vous étonne ?
Ça ne m’étonne guère, car c’est un gros bosseur. Donc, il est en train d’être récompensé par tout ce qu’il a abattu comme travail depuis des années.
Voulez-vous le retrouver en Équipe nationale, parce que Malick Yalcouyé ne cache pas non plus son envie de rejoindre la sélection malienne ?
Souvent dans nos discussions, nous en parlons. Si jamais l’opportunité se présente, nous n’hésiterons pas. Inch’Allah, ça sera une grande joie de nous retrouver en Équipe nationale du Mali.
Quelles sont vos aspirations à court, moyen et long terme ?
Mes aspirations à court terme, c’est de pouvoir signer mon contrat professionnel. À long terme, c’est défendre les couleurs de mon pays et pourquoi ne pas être classé parmi les meilleurs gardiens sur le plan mondial.
Par Dramane COULIBALY
https://reference14sport.blogspot.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *