Réunion mardi du Conseil de sécurité de l’ONU sur la situation au Mali

Réunion mardi du Conseil de sécurité de l’ONU sur la situation au Mali

Le Conseil de sécurité des Nations unies se réunira, demain mardi, à New York pour débattre du rapport trimestriel du Secrétaire général de l’ONU sur le Mali couvrant la période de juin à septembre 2022.

« L’ordre du jour exclusif de la réunion est d’informer les membres du Conseil de sécurité sur l’évolution de la situation au Mali depuis la précédente rencontre tenue en juin dernier », a indiqué le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale dans une correspondance adressée à l’Agence Anadolu.

Cette réunion des Nations unies s’inscrit dans le cadre de la réunion trimestrielle du Secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a déclaré, lundi, à l’Agence Anadolu, Alfousseini Sidibé, membre de la cellule de communication du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

La diplomatie malienne précise que le rapport est articulé autour de points relatifs notamment aux événements politiques marquants, à la situation sécuritaire, aux droits de l’homme, à la situation humanitaire, à la situation économique et aux défis opérationnels de la Mission onusienne dans le pays.

Le ministère des Affaires étrangères précise : « En sa qualité de pays concerné, le Mali, à travers le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Son Excellence Monsieur Abdoulaye Diop, participera à cette séance publique du Conseil de sécurité consacrée à la situation au Mali, afin de partager avec ses membres, les observations du gouvernement sur le rapport et pour partager les attentes des Maliennes et des Maliens ».

« Ce mécanisme existe pour pratiquement l’ensemble des Opérations de paix des Nations unies. Cette rencontre n’a, dès lors, rien à voir avec la session d’urgence demandée par le Mali, par lettre en date du 15 août 2022 » conclut la correspondance.

Par ailleurs, le gouvernement malien a fustigé, dimanche, dans un mémorandum, le rapport trimestriel du Secrétaire général des Nations unies sur la situation au Mali, couvrant la période du 03 juin au 19 septembre 2022

Le gouvernement du Mali regrette que “le Secrétariat général rapporte dans un document officiel des allégations graves, sans vérification minutieuse et sans fondement”. Selon lui, “de telles allégations ternissent l’image du Mali, sapent le moral des troupes en opération et dressent, sans aucune base réelle, la communauté internationale contre la volonté des autorités de Transition de libérer le territoire national du joug terroriste”.

Source: https://www.aa.com.tr/fr/