Desserte en eau potable : Mise en service partielle de la station de Sotuba

Desserte en eau potable : Mise en service partielle de la station de Sotuba

Le ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré, accompagné de son collègue du Développement rural, Modibo Keïta, a visité la station compacte de potabilisation (SCP) n° 1 transférée de Magnambougou à Sotuba dans la cour de l’Institut d’économie rurale (IER) sur la rive gauche.

Ainsi, pour soulager la population de la Commune I en cette période de forte chaleur, une réception partielle a été faite par la délégation. Ce sont 6 millions de litres d’eau qui seront distribués quotidiennement dans la Commune I du District de Bamako. Ce qui permettra d’améliorer la qualité de desserte en eau pour près de 600.000 âmes.

Le transfert de cette station compacte a été assuré par une entreprise malienne, sous la supervision du personnel de la Somagep-SA. Selon une note d’information fournie à la presse, les travaux ont consisté à la réalisation de la prise d’eau, du puits d’exhaure, du bâtiment d’exploitation, de la bâche d’eau traitée de 1.000 m3, le raccordement électrique, l’automatisme et la télégestion.

Autres travaux réalisés sont la pose d’une conduite de refoulement «PEHD DE315» sur 4.500 ml, la réalisation de la plateforme, du hangar, le transfert et la pose des équipements de prise d’eau brute et de traitement et des aménagements divers.

Selon le document, la réalisation de ce projet renforce la production d’eau de 6.000 m3/jour et améliore la desserte en eau pour 5.713 abonnés (5.697 particuliers et 16 bornes fontaines), soit environ 61.770 habitants de la Commune I. Les quartiers bénéficiaires sont Bougouba, Sotuba-village, Sotuba-ACI, Mali-Univers, Cité Somaprim, Cité solidarité, Djélibougou, Boulkassoumbougou, Banconi, Sangarébougou, Doumanzana, Djalakorodji, Titibougou et Souleymanebougou.

La production journalière actuelle de cette pompe est de 4.800 m3/jour qui, progressivement, atteindra la capacité installée qui est de 6.000 m3/jour. Selon la note, le coût total des travaux hors prestations réalisés par le personnel de la Somagep-Sa se chiffre à 1, 335 milliard de Fcfa.

«Nous sommes au terme d’une journée de visite qui a commencé à Faladié où est installée une deuxième pompe qui vise à réaliser des objectifs majeurs. Il s’agit de sécuriser le site pour qu’en cas de panne, on puisse assurer le service minimum. Cela permet aussi d’améliorer la qualité de la desserte en eau. Cette pompe a permis de doubler la capacité.

Avant, on était à 1.200.000 litres par jour. Aujourd’hui, on est à 2. 400.000 litres grâce à l’installation de cette pompe», a expliqué le ministre en charge de l’Eau.

Lamine Seydou Traoré a précisé que «ce travail que nous venons de visiter est une réception partielle».

L’ambition de son département est de réaliser une station de 24.000 m3, c’est-à-dire une station qui permettrait de distribuer 24 millions de litres d’eau par jour aux populations de la Commune I. La délégation ministérielle s’est rendue dans des familles où la joie se lisait sur les visages du fait de la disponibilité du liquide précieux.

Pour sa part, le ministre du Développement rural a fait savoir que l’IER a accepté de donner ce site pour la simple raison que ces installations permettront de soulager la population de la Commune I. « Pendant la période chaude, les populations ont beaucoup de difficultés pour avoir de l’eau. Avec cette station, ce problème est résolu» a-t-il ajouté.

Auparavant, le ministre Traoré avait visité les travaux de pose de la seconde pompe du Booster de Faladiè, réalisés par les agents de la Somagep Sa. Ces travaux ont consisté en la réalisation d’un poste de transformateur HTA/BT 1250 KVA 15KV/B2, la fourniture et la pose d’une pompe de 1.800 m³/h à 90 m de hauteur et ses accessoires de fonctionnement.

S’y ajoutent la pose des canalisations servant au raccordement et au bon fonctionnement des deux unités (pompes 1 et 2) et les travaux de génie civil relatifs à l’agrandissement de la salle des machines et de commande, à l’aménagement de la cour, à la construction des regards et des butées. La réalisation de ce projet vient renforcer la capacité de transit du Booster de Faladié, qui passe de 1.200 m³/h à 58 m à 2.400 m³/h à 60 m.

Ce qui permet d’améliorer la desserte normale pour plus de 55.000 abonnés de plusieurs quartiers : Faladiè village CAN (Wahood), logements sociaux de Yirimadio (759, 501, 320 et 1008), ZRNY, Kababougou, Sirakoro, Niamana, N’Tabacoro, Tiéguénina, Kobalacoura, Dialakorobougou et Banankabougou.

Babba COULIBALY

Source : L'Essor