Assimi Goïta à l’occasion de la fête nationale de l’armée : « Aujourd’hui, le souci principal du peuple malien est la restauration de la sécurité»

Assimi Goïta à l’occasion de la fête nationale de l’armée : « Aujourd’hui, le souci principal du peuple malien est la restauration de la sécurité»

L’armée malienne a célébré son 62ème anniversaire, à travers un cérémonial militaire sur la place d’armes du 34ème Régiment du Génie Militaire, le vendredi 20 janvier 2023. Présidé par le président de la Transition, Chef de l’Etat, Chef suprême des armées, Colonel Assimi Goïta, l’évènement a été marqué par la remise des médailles ; des chèques de plus de 6 milliards de FCFA aux veuves des militaires tombés sur le champ de bataille ; un défilé des troupes et des parades des aéronefs de l’armée de l’Air.

C’est exactement à 10 heures 05 minutes que le président de la transition a été accueilli sur la place d’armes du Génie Militaire par le Chef du Gouvernement, Choguel Kokalla Maïga, qui avait à ses côtés, d’autres personnalités. L’acte qui a suivi cet accueil a été le dépôt d’une gerbe de fleurs par le chef suprême des Armées au pied du monument du soldat inconnu. S’en est suivi l’exécution de l’hymne national et la revue des troupes par le président de la transition sous le commandement du Colonel Ismaël Diakité. Après les honneurs militaires, le président de la Transition prendra place sous la loge officielle au milieu des chefs d’Etat-Major et des Directeurs de services des Armées, ainsi que des personnalités étrangères.

Ayant obtenu l’autorisation du chef suprême des Armées, le maître de cérémonie, le commandant Bakary Coulibaly, a décortiqué le déroulement de cet évènement national et historique.

Le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Colonel Sadio Camara, a fait observer une minute de silence en la mémoire des soldats tombés pour la cause de la patrie. Pour le colonel Camara, la date du 20 janvier fait partie des jours impérissables pour les forces de défense et de sécurité du Mali. « Les activités du souvenir nous rappellent de prendre le temps de rendre hommage à ceux et à celles qui ont consacré leurs vies au service de notre pays et à la défense de nos libertés ; de resserrer les liens et de tenir le flambeau. Aujourd’hui, c’est dans une atmosphère toujours, certes tendues, mais bien plus sereine que l’année dernière, que nous célébrons la fête de l’armée malienne », a précisé le ministre Camara. Il a aussi renouvelé sa compassion aux veuves et orphelins de guerre avant de souhaiter un prompt rétablissement aux blessés de guerre. Le ministre de la Défense a rassuré la nation de la poursuite des actions militaires pour faire de notre pays un havre de paix. « Ces hommes et ces femmes continueront de remplir leurs missions. L’Armée est le rempart d’une souveraineté et le moral des hommes maintient leur combativité. Les forces de défense et de sécurité sont fières aujourd’hui de l’outil de défense performant et disposant des ressources humaines mieux entrainées et bien motivées. Face à cet état d’esprit, la capacité opérationnelle de nos unités a atteint un niveau admirable », a affirmé le chef du département de la défense.

Lors de cette cérémonie, des militaires ont reçu des médailles dont trois (03) médailles à titre posthume ; trois (03) médailles de mérite national ; trois (03) médailles de la croix de la valeur militaire ; dix (10) médailles du mérite militaire ; deux (02) médailles de sauvetage et cinq (05) médailles de blessés.

Les autorités de la transition, à travers le chef suprême des Armées, ont remis un chèque de six milliards cinq cent millions de FCFA aux veuves des militaires tombés pour la patrie. Trois familles ont aussi reçu chacune un chèque individuel de 28 081 950 FCFA, de 19 615 200 FCFA, et de 4 517 620 FCFA.

Ces différentes remises ont été suivies par un imposant défilé militaire qui était commandé par le colonel Ismaël Diakité. Ce défilé a regroupé toutes les forces de défense et de sécurité du Mali. L’assistance a également été émerveillée par la parade des aéronefs de l’Armée de l’Air sous l’œil du président de la Transition. Ce dernier a rendu un vibrant hommage au président Modibo Kéita et ses compagnons de lutte qui ont été les vrais artisans de la création de l’armée malienne. « Aujourd’hui, le souci principal du peuple malien est la restauration de la sécurité sur l’ensemble du territoire national. On a coutume de dire que la paix n’a pas de prix, mais elle a un coût. Merci au grand peuple pour tous ses sacrifices consentis et pour la résilience qui nous ont permis d’acheter tous ces matériels et nous ne faisons que le remercier davantage », a-t-il dit.

Le colonel Assimi Goïta a rassuré le peuple malien de l’engagement et de la détermination des forces de défense et de sécurité à défendre l’ensemble du territoire national jusqu’à la pacification totale.

Dans son message de reconnaissance à l’endroit des partenaires au chevet du Mali, le chef suprême des Armées dira que « leur présence parmi nous témoigne à suffisance que le Mali n’est pas isolé et le Mali ne sera pas isolé. Cela dit, le peuple malien a opté pour donner une nouvelle orientation à sa coopération basée sur l’efficacité, la sincérité, une coopération où des résultats tangibles seront appréciés par nos populations qui sont les premières bénéficiaires. Le peuple malien est ouvert à tous les partenaires pourvu que les trois principes qui guident désormais l’action publique en territoire du Mali à savoir le respect de la souveraineté du Mali, le respect des choix stratégiques et des partenaires opérés par le Mali et la prise en compte des intérêts vitaux du peuple malien dans les décisions prises, soient respectés.»

Sidiki Dembélé

Source : Le Républicain