Sécurité à Bamako : Des patrouilles pédestres qui rassurent

Sécurité à Bamako : Des patrouilles pédestres qui rassurent

Visibles partout dans la capitale, les policiers ont entamé depuis quelques semaines une opération dite pédestre, ou encore la patrouille à pied. Un signal fort et rassurant pour la sécurité des personnes et de leurs biens.

La lutte contre la criminalité et la délinquance sont aujourd'hui des questions qui préoccupent la population et interpellent la hiérarchie sécuritaire. Toute chose qui justifie des actions tendant à assurer la sécurité des personnes et de leurs biens. Une tâche noble confiée dans ce cas précis de patrouilles pédestres aux éléments de la Brigade Anti-Criminalité (BAC). À cet effet, lancées depuis mi-avril 2023 dans plusieurs endroits sensibles de la capitale malienne, les opérations ou les patrouilles dites pédestres sont de nature à dissuader, à prévenir et à réprimer les malfrats jusque dans les coins où ils sont initialement basés. Elles consistent à des contrôles de toute sorte d'engins et à la fouille corporelle de chaque individu en état ou endroit sensible dans les quartiers de Bamako et environs.

Aux dires du Commissaire principal et Commandant de la Brigade Anti-Criminalité, M. Cheick Abdou Sangaré, cette décision prise par la volonté des Autorités arrive au bon moment, car le contexte sécuritaire du pays l'oblige. Pratiquement, à chaque fois que les agents descendent sur les terrains pour sillonner les endroits, ils ramènent des résultats satisfaisants, entre autres, les malfrats, les armes et les stupéfiants. Ces saisies sont directement mises à la disposition des Autorités compétentes pour les suivis et évaluation des sanctions. Parlant des difficultés liées à cette nouvelle initiative, le commissaire principal pense que pour le moment il n'y a pas de difficulté. « C'est une de nos missions, donc on l'exécute comme ça se doit. Nous sommes chargés de lutter contre la grande criminalité pour la satisfaction de la population ». Il ajoutera : « Je ne compte pas arrêter cette opération. Elle sera continuelle jusqu'à ce qu'il ait, en général, moins d'insécurité dans le pays et en particulier dans la capitale ».

Résultats positifs

A seulement quelques semaines d’opération, selon la ‘’Com'DGPN’’, "les patrouilles pédestres engrangent des résultats positifs’’. On note que les patrouilles pédestres se poursuivent et engrangent des résultats positifs. Dans cette optique, explique la Com de la police nationale, ‘’le Commissaire divisionnaire Santigui KAMISSOKO, chargé du Commissariat de Koulouba et ses hommes, ont, le dimanche 04 juin 2023, mené une patrouille pédestre sur la colline en haut du parc avec beaucoup de succès. Car, ils ont arrêté environ cinq (05) présumés malfrats de grands chemins, saisis des armes blanches, de la drogue, autres objets divers’’.

En effet, cette mesure nouvellement instaurée va permettre, selon un observateur, à la police nationale d'être plus proche de la population. Et c'est aussi l'occasion pour elle de collaborer avec les hommes de sécurité. « Cette initiative est vraiment bonne en cette période de grand banditisme. Si l'on arrive à maintenir le cap de pourchasser les bandits jusque dans leurs nids, je pense que c'est une solution au problème, car en faisant la patrouille on peut tomber sur des personnes qui n'ont aucune identité. Alors que quelqu'un qui n'a pas d'identité est considéré comme un malfrat. Donc à ces conditions, je souhaite que ça soit pérenne afin qu'on puisse faire une distinction. Sinon, de nos jours Bamako est une grande ville qui est composée de toute sorte de personnes. J'exhorte les autorités à aller au-delà de cette décision qui ne fera que sécuriser la population davantage et la rassurer de la protection de ses biens ».

Cette nouvelle forme de patrouille inédite participe du souci de lutter contre la délinquance et la criminalité.

Sidy Coulibaly pour Maliexpress.net