Mali : Validation de quota des personnes vivant avec handicap pour plus de représentativité

Mali : Validation de quota des personnes vivant avec handicap pour plus de représentativité

Un atelier de validation de quota pour les personnes vivant avec handicap pour les postes nominatifs et électifs a eu lieu  ce Jeudi 12 mai 2022. En partenariat avec l'OXFAM, VOICE, il vise surtout l’intégration de personnes handicapées dans les différentes sphères de l’Etat.

C’était en présence du ministre de l’emploi et de la formation professionnelle M. Modibo Doumbia, de Mme Hatouma Gakou représentante de la FEMAPH, de la directrice de l’OXFAM au Mali Mme Mobeen Ajaib  et bien d’autres membres invités.

De prime abord, il a été question de la problématiques que ces personnes handicapées rencontrent pendant les élections et dans la recherche de l’emploi.

Mme Hatouma Gakou présidente de la Fédération Malienne des Associations de Personnes Handicapées (FEMAPH) a souligné la pertinence de cette loi qui vise à émanciper les personnes handicapées. « La problématique des personnes vivant avec un handicap bien que traité par quelques textes juridiques comme la loi 027 demeure insuffisamment traitée quant à leur participation à la vie politique d’où la tenue de cet atelier » déclare-t-elle.

En outre, elle a précisé que l’objet fondamental consiste à une meilleure représentativité de ces personnes dans les différentes structures de prises de décisions.

La directrice de l’OXFAM Mme Mobeen Ajaib a souligné la mise en application de la loi 052 qui s’inscrivent dans le cadre de la participation des femmes et personnes handicapées aux élections, aux postes nominatifs et électifs au Mali. Selon elle, cette problématique des personnes vivant avec handicap doit être au cœur des prises de décision politique et associative. Elle a ajouté que beaucoup d’activités ont été menées dans les services sociaux de base en faveur des personnes qui vivent avec un handicap.

Aussi, elle a ajouté qu’il est très important de ne pas laisser ces personnes en marge de la société. Elle a salué les efforts consentis par le gouvernement malien pour pallier certaines lacunes à cet égard. On se rappelle encore de la décision du président Assimi Goita lors d’un conseil du ministre d’avoir pris un décret d’intégration directe de certaines personnes handicapées dans la fonction publique.

M. Bakary Doumbia, ministre de l’emploi et de la formation professionnelle dans sa prise de parole, a fait comprendre que cette activité importante en faveur des personnes vivant avec un handicap mérite d’être soutenue et accompagnée. Pour sa part, il estime que ces personnes ont tout à fait la capacité d'œuvrer pour le développement du Mali. Il ajoute par ailleurs que leur contribution est indéniable dans la construction du Mali Kura souhaité par l’ensemble de la population.

En outre, le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle s’engage ainsi que son département à tout mettre en œuvre pour une insertion correcte de ces personnes dans les différentes structures du Mali. Aussi, dira M. Doumbia, ‘’ nous resterons disponible en cas de besoin, faites nous signe et avec les moyens de bord, nous vous accompagnerons afin que ce combat en faveur des personnes vivants avec un handicap puisse être une réussite’’

Cet atelier d’une grande importance contribuera sans nul doute à rétablir la parité afin que le handicap ne soit plus un facteur discriminatoire pour œuvrer dans les différentes sphères de l’Etat mais aussi dans les prises de décision de la nation.

Ahmadou Sékou Kanta

Source : www.maliexpress.net