Hôpital point G : la jeunesse M5-RFP fait don de kits d’hygiène et de charrette de mobilité pour patient

Hôpital point G : la jeunesse M5-RFP fait don de kits d’hygiène et de charrette de mobilité pour patient

Une importante délégation du bureau de la jeunesse du M5-RFP a procédé, hier lundi, à la remise d’un important lot de matériels à la Direction de l’hôpital du Point-G destiné au personnel sanitaire et des patients. 

Les dons remis sont composés de sept cent masques, des matériels d’hygiènes et des charrettes de mobilité pour patients. Ils ont été réceptionnés dans la salle de conférence de l’hôpital par le directeur, les chefs de services et le syndicat. En remettant le don, le porte-parole de la jeunesse du M5-RFP, Youssouf Boiré, a indiqué que cette remise est un geste de reconnaissance aux responsables de l‘hôpital qui travaillent nuit et jour pour s’occuper des patients. Selon lui, le mouvement du 5 juin s’est battu pour qu’on retrouve la souveraineté dans tous les domaines. « La santé est importante pour le développement du pays. Ce geste symbolique est une invite à l’endroit des autorités du pays et les généreux donateurs à soutenir les hôpitaux du pays. Nous interpellons le Président et le Premier ministre de transition à prendre des dispositions pour améliorer le plateau technique de toutes les structures sanitaires pour qu’afin les maliens puissent avoir des soins convenables », a déclaré Youssouf Boiré.

Lors de la remise des dons, les rivalités entre les deux tendances syndicales se sont invitées dans les débats. La jeunesse M5-RFP a d’emblée interpellé le ministre de la santé à s’impliquer pour que la politique soit exclue dans les structures sanitaires du pays. Le secrétaire administratif du syndicat, Moussa Traoré, d’exprimer sa reconnaissance aux travailleurs et à l’élan de solidarité des donateurs avant d’inviter les autorités à corriger toutes les anomalies qui empêchent le bon fonctionnement de l’hôpital.

D’après lui, ces problèmes ont pour noms : les grèves intempestives initiées par certains mécontents de la dernière élection du bureau syndical. « Ce sont les patients qui souffrent à cause des mauvaises informations qu’on distille sur l’existence d’une grève au sein de l’hôpital alors qu’il n’en est rien », se désole ce syndicaliste, poursuivant que le problème des arrêts de travail ont été résolus depuis l’installation d’une nouvelle équipe administrative à la tête de l’hôpital. Le syndicat affirme que les conditions de travail des travailleurs ont été améliorées avec le paiement régulier des ristournes, l’acquisition d’une vingtaine de machines de dialyse, d’un scanner qui fonctionne en plein temps, l’équipement de l’hôpital avec des appareils modernes permettant de faire des analyses radios, la chirurgie et autres.

Source :Maliweb.net