Equipements militaires : Le président de l’ADEMA, Pr Tiémogo Sangaré, cité dans l’affaire

Equipements militaires : Le président de l’ADEMA, Pr Tiémogo Sangaré, cité dans l’affaire

Le Mardi 28 Septembre 2021, le Pôle Économique et Financier de Bamako a déféré à la Maison centrale de Bamako ( MCA) Toumeye Traoré, directeur régional du contrôle financier de Gao. Au moment des faits, il était délégué du contrôle financier auprès du Ministère de la Défense et des Anciens Combattants.  Il a été inculpé pour Complicité d’atteinte aux biens publics, faux et usage de faux, dans le cadre du marché d’acquisition d’équipements militaires au moment où le président de l’ADEMA, Tiémogo Sangaré, était ministre de la Défense et des anciens combattants.

Toumeye Traoré est réputé être un homme rigoureux, qui a servi dans plusieurs services au compte du contrôle financier.

Il nous est revenu qu’il a été chargé par un de ses agents, en l’occurrence Mme Sangho Fatoumata Bocoum, inculpée, elle aussi la veille. On reproche à celle- là d’avoir fait une réception fictive. Elle dit l’avoir fait sur instruction de Toumeye Traoré.

En tout cas, les textes sont clairs : seul le signataire est responsable du document sur lequel il appose sa signature. Certains s’étonnent que je juge inculpe Toumeye sur la base de la parole de Mme Sangho, contrairement à la législation.

C’est la même affaire qui a provoqué la chute de deux colonels : Abdoul Wahab TOURÉ, Mohamed Lamine DIAKITÉ, respectivement DFM et DFM adjoint. Ils sont sous mandat de dépôt au camp I de la gendarmerie.

Le chargé des marchés, le Commandant Adama KABA et d’autres agents sont tous mouillés dans l’acquisition des matériels militaires.

Selon nos informations, le nom de Tiémogo Sangaré est constamment cité dans l’affaire, au point que certains susurraient qu’il a reçu une convocation de la Cour Suprême pour ce jeudi 30 septembre.

Après recoupements y compris auprès de l’intéressé, nous nous sommes rendus compte qu’il n’a reçu, pour l’instant, aucune convocation.

La seule certitude, son nom est cité dans l’affaire puisque le DFM et son adjoint étaient à la Défense au même moment que le Pr Tiémogo Sangaré. L’opération s’est déroulée durant sa gestion.

Pour autant, peut- on dire que le président du puissant parti, l’ADEMA-PASJ, est aussi impliqué dans ce dossier?

Le temps nous édifiera !

Source : 22 Septembre