Défense du territoire national : Comment le président Bah N’Daw a autorisé sous le sceau de “secret défense” l’achat de quatre hélicoptères

Défense du territoire national : Comment le président Bah N’Daw a autorisé sous le sceau de “secret défense” l’achat de quatre hélicoptères

En sa qualité de vice-président de la transition, Assimi Goïta, en tandem avec le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Sadio Camara, avait exprimé le besoin de certains équipements et matériels militaires. Au nombre de ceux-ci figure en bonne place l’achat de quatre hélicoptères, sur fonds propres, c’est à dire budget national.

Si les autres achats ont suivi la procédure classique de passation de marchés publics, les quatre hélicoptères, pour des raisons évidentes ( l’urgence et la spécificité), ont fait l’objet de procédures exceptionnelles. Il s’agit du sceau de ” secret défense “, prévu et autorisé par la loi.

Seul le Chef de l’Etat peut autoriser cette procédure. C’est ce que l’ancien Président de la transition, Bah N’Daw, a fait. Sur la base des instructions de celui-ci, les techniciens du ministère de la Défense et des Anciens combattants ont pris contact avec la Fédération de Russie à travers son ambassade à Bamako.

Rapidement, un fournisseur a été trouvé. Les négociations se sont multipliées. Au bout de quelques semaines, un contrat en bonne et due forme a été signé par les deux parties, avec bien sûr le visa du contrôle financier.

Le prix des engins est moins cher, beaucoup moins cher, que les précédentes acquisitions, nous a t-on dit. Le contrat a donc été signé le 8 décembre 2020.

Autrement dit, il n’a pas été commandé par le régime d’IBK contrairement à certaines allégations. L’argent a été payé par le DFM du ministère de la Défense et des Anciens combattants. Les derniers montants ont été réglés en septembre dernier.

C’est pourquoi les hélicoptères ont été réceptionnés dans la nuit du jeudi au vendredi 1er octobre 2021 par le ministre Sadio Camara. Les engins volants ont été accompagnés par des armes et munitions offertes par la Fédération de Russie.

A César ce qui lui appartient, Assimi Goita et Sadio Camara ont réussi ce coup, en un laps de temps. Il s’agit maintenant d’en faire bon usage et de répondre aux attentes des citoyens en matière de sécurité.

Les citoyens attendent impatiemment l’impact de ces acquisitions afin de pouvoir vaquer librement à leurs occupations quotidiennes.

Source : 22 Septembre