Inspecteur général Souleymane Traoré, DG de la Police : « Nous devons éviter d’être victimes d’attaques surprises… »

Inspecteur général Souleymane Traoré, DG de la Police : « Nous devons éviter d’être victimes d’attaques surprises… »

La 17ème promotion des Elèves Commissaires de Police et de la 22ème promotion des Elèves Officiers de Police sont prêtes à servir. Le Directeur général de la Police nationale, l’Inspecteur Général Souleymane Traoré, a profité de leur cérémonie de sortie pour leur recommander d’être vigilants dans l’exercice de leurs fonctions.

« Nous célébrons aujourd’hui le baptême de deux nouvelles promotions de la police. Je profite de l’occasion pour leur recommander la plus extrême vigilance dans l’accomplissement de leurs fonctions. Nous ne devons jamais baisser la garde, au risque d’offrir des failles dans lesquelles s’engouffreraient immédiatement les ennemis de la paix et de l’ordre public », conseille-t-il.

Et d’ajouter : « Nous devons à tout prix éviter d’être victimes d’attaques surprises qui peuvent faire hélas des victimes dans nos rangs. Je demande instamment aux commissaires et aux officiers de police de veiller auprès de leurs hommes à l’application stricte des consignes de sécurité et au respect de la discipline. La vigilance est la mère de la sécurité ».

Pour lui, les personnels qui assurent la garde autour des unités et au sein des installations doivent être aux aguets 24 heures sur 24, sept jours sur sept car la sécurité des fonctionnaires de police dépend d’une attention de tous les instants.

En effet, la 17ème promotion de police est au nombre de 115 élèves commissaires et porte le nom de feu l’Inspecteur général de Police Niamé Keïta. La 22ème promotion des Elèves Officiers de Police qui était au nombre de 234 est baptisée Promotion feu Contrôleur Général de Police Falaye Keïta. Le Commissaire Sidiki Konaré est sorti major de la 17ème promotion et le lieutenant Emmanuel Kodio, celui de la 22ème promotion.

« Ces élèves commissaires et Officiers de Police qui viennent de prêter serment sont désormais aptes à affronter les réalités de la vie professionnelle du policier après une formation rigoureuse leur ayant permis d’acquérir les connaissances indispensables à l’exercice de notre métier », rassure le DG.

Selon l’Inspecteur général Souleymane Traoré, les Commissaires et les Officiers de Police sont des cadres qui doivent avoir le sens de l’autorité, de l’organisation, de la rigueur, de la réactivité et aussi des relations humaines avec les différentes communautés de leurs circonscriptions.

Ils renforceront les ressources humaines de la Police nationale pour faire face aux multiples défis auxquels notre pays est confronté, qu’il s’agisse de la lutte contre le terrorisme, la criminalité et la délinquance, afin de garantir la sécurité publique et donner confiance aux populations sur l’ensemble du territoire national.

« Ces nouveaux stagiaires de la Direction Générale de la Police Nationale sont tous prêts à servir loyalement partout où les besoins du service l’exigent. Ils acceptent les sacrifices qu’entraîne un engagement jour et nuit, 24h/24, au service de la nation et du peuple malien. Il n’y a pas de plus noble mission que d’assurer la sécurité de nos compatriotes », souligne-t-il.

A sa suite, le président de la transition, chef suprême des armées, colonel Assimi Goïta, a précisé que la formation du personnel des Forces de défense et de sécurité s’inscrit dans le cadre du renforcement des capacités humaines et matérielles de ces forces conformément au Plan d’action du Gouvernement en son axe 1 qui demande de recruter, former, équiper et déployer les forces de défense et de sécurité sur l’ensemble du territoire national.

Conformément à la complexité et à la sensibilité des missions dédiées à la police, le chef de l’État a demandé à ces nouvelles promotions de cultiver le sens de l’État, de l’honneur, de la patrie et de la dignité.

Adama DAO

Source: Tjikan