Me Tall, un démocrate méconnaissable

Me Tall, un démocrate méconnaissable

Depuis la suspension infligée à Joliba News TV par la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication, l’espace public déborde de réactions en tous genres. Qui pour condamner sans ménagement, qui pour exprimer son attachement aux acquis démocratiques et manifester son indignation devant l’ardeur répressive ayant caractérisé la HAC depuis sa lettre de mise en demeure à l’organe médiatique ciblé. En tant que figure de proue du Mouvement Démocratique, Me Mountaga Tall n’est certes pas demeuré en reste, quoiqu’il ait brillé par un mutisme inhabituel au stade de la mise en demeure de notre confrère Mohamed Attaher Hamidou. Sa réaction, expliquait-il sur Renouveau TV, était suspendu au verdict final de l’autorité de régulation. Sauf que son silence n’avait rien à envier à cette réaction tant attendue par les observateurs avertis de son parcours de démocrate. Et pour cause, Me Mountaga Tall, en plus de produire sans doute le communiqué le plus laconique de l’histoire du CNID, s’est illustré par un contenu étrangement confus et très mitigé pour un acteur du Mouvement démocratique. En lieu et place du soutien attendu de sa part, la presse malienne a eu droit à une adhésion tacite du président du CNID au verdict de la HAC, que l’intéressé a assimilé à une épreuve pédagogique pour les médias maliens. L’air d’une prime à l’autocensure

La Rédaction

Le Témoin