BOA- Mali : Bras de fer entre le Syndicat et la Direction générale Les clients abusés

BOA- Mali : Bras de fer entre le Syndicat et la Direction générale Les clients abusés

Le secteur banquier au Mali à travers la Bank of Arica a été de nouveau paralysé, ce lundi, par une grève de 72 heures, 3 jours après un mouvement d’arrêt de travail enclenché la semaine passée et sans que la direction n’informe les clients. La cessation de travail a repris de plus belle cette semaine. Il faut rappeler que la principale revendication du syndicat est l’abandon de l’harmonisation des taux d’intérêt sur les prêts accordés aux personnels des différentes filiales, décidée par le directoire du Groupe, basé au Maroc. Cette harmonisation fait que certains travailleurs, notamment ceux des filiales, dont les salaires ne sont pas conséquents, seront pénalisés. C’est le cas de ceux du Mali. Pour le syndicat, avant d’aller à une harmonisation des taux d’intérêts, le Directoire devrait plutôt procéder à une harmonisation des salaires, qui est une très ancienne revendication des comités syndicaux, que le Groupe peine à réaliser.

Selon les syndicalistes, cette nouvelle grève est la réponse à la partie patronale de la BOA qui n’aurait pas voulu s’asseoir et discuter.

IL faut rappeler que le bras de fer, engagé, depuis août dernier, entre la Direction générale du Groupe BOA et les comités syndicaux de ses filiales, dont celui du Mali, autour de l’harmonisation des taux d’intérêt sur les prêts accordés aux personnels, se poursuit. Le Comité syndical de la BOA-Mali a tenu, au siège de ladite banque, à l’ACI-2000, une assemblée générale pour annoncer au personnel, le dépôt, vendredi 7 octobre dernier, d’un préavis de grève de 48 heures, à compter du 24 du mois d’octobre. Cet arrêt de travail sera reconductible à compter du 31 octobre, cette fois, pour une durée de cinq jours au cas où la direction ne donnait avis favorable à leurs doléances.

Qu’en est-il des clients ?

Une banque aussi sérieuse que la BOA qui entame une grève sans informer les clients est une négligence impardonnable. Demain mardi, beaucoup ont décidé de changer de banque à cause du non-respect du code de respect vis à vis des clients. Il se murmure que le Directeur général actuel de la BOA Mali n’a aucun respect pour les clients ni du personnel. IL se dit souvent qu’il s’en fiche que la BOA Mali tombe en faillite ou pas , qu’il serait affecté d’autres parts et que seuls les maliens empâtiront.

Que du mépris de la part d’un responsable payé sur les dépôts des clients.

Nous reviendrons sur les frasques du DG de la BOA dans notre prochaine édition

Yattara Ibrahim

L'Informateur