GESTION DE LA MAIRIE DE LA COMMUNE II : Etat des lieux selon le BVG…

Dans son rapport de vérification de performance effectuée en 2018, le Vérificateur Général, Monsieur Samba Alhamdou Baby, avait fait des recommandations à la Mairie de la Commune II du District de Bamako. Cette action avait pour but de corriger les dysfonctionnements constatés pour une meilleure gestion administrative et financière au sein de ladite structure. Ainsi, il ressort que 75% des recommandations du BVG ont été totalement mises en œuvre par cette Mairie de la Commune.

Dans le souci de conformité et de contrôle, une mission de suivi des recommandations s’est effectuée en 2019, dont l’objectif était de s’assurer de la mise en œuvre des recommandations formulées lors de la vérification initiale, d’apprécier leur niveau de mise en œuvre et la correction des faiblesses constatées.

Dans cette dynamique, la mission de suivi des recommandations a laissé entrevoir un bilan positif de la Mairie de la Commune II du District de Bamako. Ce bilan du suivi des seize (16) recommandations formulées en 2019 par le Vérificateur Général se présente comme suit en 2022.

Pour ce qui est de l’état de mise en œuvre des recommandations, il ressort des investigations que le taux de recommandations entièrement mises en œuvre est de 75% sur les huit applicables. Sur les (16) recommandations formulées par l’équipe de la vérification initiale, six (6) sont entièrement mises en œuvre soit 75%, deux (2) sont partiellement mises en œuvre soit 25% et huit (8) sont sans objet. De ce fait, le taux de mise en œuvre totale est déterminé sur les huit (8) recommandations applicables en dehors de celles sans objet.

Entièrement mises en œuvre

Selon le rapport du vérificateur, la Mairie de la Commune II du District de Bamako tient un registre de demandes de parcelles. De ce fait, elle a soumis à la délibération du Conseil Communal les recrutements d’agents. Aussi, elle a remboursé la somme due à l’Etat sur les frais d’édilité, les documents de la comptabilité-matières sont tenus par les services de la Commune II. 

En outre, il apparaît que cette mairie ne procède pas à des fractionnements de dépenses, les régisseurs des centres secondaires ont remboursé l’intégralité des sommes manquantes.

Partiellement 

Se basant toujours sur le même rapport, les enquêtes ont déterminé que la Mairie n’a pas prévu dans tous les contrats de marché des dispositions sur les retards de livraison, les bénéficiaires ne signent pas systématiquement les attestations de service fait et les PV de réception.

Pour ce qui est des recommandations non applicables, le BVG a mis l’accent sur le fait que cette mairie n’a pas attribué de parcelle appartenant à l’Etat, elle n’a pas reçu de don en l’absence de délibération du Conseil Communal et n’a cependant pas attribué de parcelle sans l’autorisation du Conseil Communal.

Ahmadou Sékou Kanta

Source : Miroir Hebdo 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *