FRONT SECURITAIRE : Les GAT en débandade !

Belle moisson pour les forces armées maliennes (FAMa) dans le cadre de la lutte antiterroriste. Courant du mois d’octobre dernier, 133 terroristes ont été neutralisés et 122 autres interpellés. Aussi, les FAMa ont récupéré 60 motos, 99 armes et détruit 10 Engins explosifs improvisés (EEI) et 7 bases terroristes sur les différents théâtres d’opérations. 

Le Directeur de la DIRPA avait laissé entendre que ce résultat positif a été rendu possible grâce à la dynamique offensive de recherche, de neutralisation des terroristes et de destruction de leurs sanctuaires. De ce fait, il a soutenu qu’au cours de ces opérations, 10 blessés ont été enregistrés dans le passif des FAMAS qui ne déplorent cependant aucune perte en vie humaine.

« Les terroristes adoptent comme mode opératoire d’éviter les affrontements sur le terrain, mais continuent toujours à poser des EEI et diriger des attaques complexes contre nos forces en mouvements ainsi que des enlèvements de civils avec demande de rançons ou assassinat » a expliqué Souleymane Dembélé.

Par ailleurs, le chef de la DIRPA a également souligné que les actions des FAMAS sur le théâtre Centre ont été marquées par des recherches et l’exploitation de renseignements, des interpellations, des patrouilles d’opportunités, des opérations aéroportées, des missions de reconnaissance offensives appuyées ou non par les frappes aériennes.

« Ces missions ont concerné, entre autres, les secteurs de Tiemaba et Bamada (Ségou), de Kéréna, Sendegué, Molinnatakou-Ouro et Bima (Konna). Le Colonel Dembélé a noté que le théâtre Est de l’Opération MALIKO est marqué par des combats de positionnement entre le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans d’Iyad Ag Ghali (JNIM) et l’État islamique au Grand Sahara (EIGS) dans les secteurs de Tessit, et Ansongo et dans la région de Ménaka ».

Il a précisé que dans la zone Sud, le 30 octobre 2022, l’exploitation du renseignement a permis l’interpellation de 03 individus dans un bâtiment à proximité du marché Dral dans le cercle de Kati en possession d’un PM, 02 chargeurs, 70 cartouches de 7,62 semi-long, 03 motos, 12 téléphones portables et d’autres matériels. Par ailleurs, les FAMAS ont détruit le 8 octobre 2022, 02 EEI aux alentours de Guiré (Nara) visant les populations civiles.

Pour finir, la situation sécuritaire du mois d’octobre 2022 a été relativement calme, mais reste précaire. La vigilance doit être de mise pour éviter les actions de prédation des groupes terroristes sur les populations civiles avec des enlèvements, des menaces et des assassinats ciblés, a-t-il conclu.

Ahmadou Sékou Kanta

Source : l’Observatoire 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *