Force Barkhane : situation militaire du théâtre

Dans la bande sahélo-saharienne, les opérations conjointes et actions de partenariat continuent.

ACTIVITÉ DE LA FORCE

Réassurance et partenariat de combat par le GTD Auvergne.

Du 16 au 25 janvier 2022, le groupement tactique désert (GTD) Auvergne a conduit une opération de réassurance et des actions de partenariat de combat au profit des camps FAMa de Boulkessi, à la frontière malo-burkinabè, et d’Hombori, sur la RN16.

Poussant son action jusqu’aux zones refuges des groupes armés terroristes (GAT) au sud du Gourma malien, le GTD Auvergne a mis en fuite les terroristes qui le prenaient à partie aux abords du camp FAMa de Boulkessi. Cette action de la Force Barkhane a probablement permis d’éviter une action du GAT contre le camp FAMA.

Le groupement a également conduit des actions de partenariat de combat avec les FAMa qui ont permis de renforcer le dispositif défensif du camp et de marquer l’appui de la Force Barkhane à ses partenaires.

Le groupement a ensuite rejoint le camp d’Hombori pour la troisième fois en moins de deux mois, afin de reprendre les activités de partenariat de combat dans le cadre de la montée en puissance du camp. La conduite de deux patrouilles conjointes hors de l’emprise, dont une a permis de dispenser une aide médicale à la population, montre la solidité des liens établis avec les militaires maliens.

Un sous-groupement commando en patrouille de recherche et d’action dans la profondeur dans le Liptako

Du 20 au 27 janvier 2022, un sous-groupement commando a mené des opérations de harcèlement contre des GAT dans le Liptako. Manœuvrant à l’est du fleuve Niger dans une zone de plus de 5 000 km², leur discrétion et leur rapidité ont perturbé les terroristes qui ont continué leur tactique d’évitement.

Surpris à plusieurs reprises dans leur zone sanctuaire, les GAT ont abandonné armement et ressources, ce qui permet de réduire le potentiel de combat de ces groupes dans la zone. L’appui du groupement tactique désert aéro-combat a apporté une logistique adaptée aux élongations, grâce à des ravitaillements par air qui ont permis aux commandos de durer et gêner les GAT.

Task Force TAKUBA : l’ULRI 6 et le TG2 perturbent les GAT

Du 26 au 30 janvier 2022, l’Unité légère de reconnaissance et d’intervention (ULRI) n°6, soutenue par le Task group (TG) n°2 franco-tchèque, a mené une opération de reconnaissance et de harcèlement dans le secteur sud de la RN 20, entre In Delimane et Tabankort, connu pour être une zone refuge des GAT.

Durant ces cinq jours, pendant lesquels les forces maliennes et européennes ont parcouru plus de 600 km, les militaires maliens ont mené des reconnaissances de villages et des infiltrations dans la profondeur, de jour comme de nuit.

Les fouilles des militaires de l’ULRI n°6 ont permis le démantèlement d’un camp de GAT, la saisie de matériels de communications, d’armement, de munitions, de tenues militaires et de motos. Cette action a désorganisé les réseaux de manœuvre des GAT et a contraint les terroristes à fuir le secteur. Elle illustre le niveau atteint par l’ULRI 6 qui poursuit le combat contre les GAT, après six mois d’appui de la TF Takuba.

BARKHANE – Task Force Takuba : l’ULRI 4 neutralise des GAT

Dans la nuit du 31 janvier au 1er février, l’ULRI 4, appuyée par le TG franco-estonien, a mené une opération offensive dans la zone située entre In Delimane et la vallée d’Eranga, au sud de la RN20 qui relie Ansongo et Ménaka (Mali).

Au cours de cette opération de harcèlement des éléments terroristes de l’EIGS, les militaires maliens ont fait face à un groupe d’une dizaine d’hommes armés sur des motos. Ces derniers, identifiés rapidement comme membres du GAT, ont répondu aux tirs de sommation des Forces armées maliennes (FAMa) et des forces européennes.

Grâce à leur réactivité et à un comportement adéquat adopté par l’ULRI n°4, une partie des terroristes a été rapidement neutralisée. Cette opération démontre la capacité croissante des militaires maliens à opérer dans cette partie du Liptako malien, réputée il y a un an encore, comme l’une des plus inaccessibles aux forces locales.

Task Force Takuba : séance commune d’entraînement au tir à armes légères d’infanterie avec les FAMa de l’ULRI-5 à Gossi

Les entraînements conjoints avec les FAMa continuent, en particulier au profit des ULRI. Ainsi, l’ULRI 5 de Gossi s’entraîne toujours et patrouille à proximité de Gossi avec le GTD 2. Ils ont notamment effectué une séance de tir de combat en commun.

CCOM/Barkhane

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *