FOND AUTO RENOUVELABLE POUR L’EMPLOI (FARE) : Les grandes décisions de la 49ème session 

Réunis en session ordinaire, les administrateurs du Fond Auto renouvelable pour l’emploi (FARE), ont pris d’importantes décisions notamment la création et le développement des PEM-PM avec le suivi des projets garantis et la garantie des projets des commerçants détaillants, en 2023.

Au cours de la 49ème session ordinaire tenue le Mercredi 13 Décembre dernier dans la salle de conférence de la structure, il a été question de l’examen et l’adoption du budget prévisionnel, et du projet de programme du travail annuel l(PTA) du Fare au titre du l’exercice 2023. 

A l’analyse du point d’exécution du budget de l’exercice 2022, on peut noter entre autres « le maintien à un nouveau constat de recettes et une maitrise des dépenses ».

Dans le cadre du renforcement des capacités et de l’amélioration des dispositifs du FARE, on note une mission d’études menées par le fond de la solidarité africaine (FSA) qui vient de finir ses travaux dont le rapport est disponible. En effet, le conseil d’administration se penchera sur les conclusions dudit Rapport. De même que sa mise en application, ce, afin de redéfinir un meilleur encrage institutionnel du FARE.

« Notre association s’inscrit dans le dispositif de soutien pour la création et le développement des PME- PM et continue la résorption du chômage. Le budget prévisionnel et programme de travail Annuel (ATA) soumis visent non seulement à consolider les acquis, mais aussi et à développer les actions de promotion du l’auto-emploi à travers l’appui à la création des PME et le renforcement des entreprises existantes », a déclaré M. Ibraim Ag Nock, par ailleurs non moins Directeur Général de l’ANPE.

Selon lui, « en 2023, le FARE prévoit un certain nombre d’activités dans le domaine traditionnel de ses missions. Ce sont entre autres la création et le développement des PEM-PM avec le suivi des projets garantis et la garantie des projets des commerçants détaillants, le cautionnement des marchés qui concerne 180 entreprises pour un montant de 600.000 .000FCA, le suivi des promoteurs cautionnés, la communication ainsi que des activités relatives au procès où il est prévu le suivi de 620 projets installés pour un cout global de 2.500 000 FCA ». 

Il faut noter que le directeur exécutif, dans sa note de présentation, a donné les détails des activités annoncées par le PCA.

Enfin, concernant le projet du budget du FARE soumis à l’appréciation des administrateurs, il est arrêté en recette et en dépenses à la rondelette somme de 849.117.700 FCFA.

Adama B. Konaté

L’Observatoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *