Fête de Noël : Prière pour le retour de la paix

La communauté chrétienne a célébré, le week-end dernier, la fête de Noël sous le thème : «Jésus prince de la paix». Le clou de la célébration a été une veillée de prière (nuit de prière, de méditation) avec des chants et louanges à l’église évangélique de Bamako.

C’était en présence du ministre des Affaires religieuses, du Culte et des Coutumes, Mamadou Koné, du révérend pasteur Pierre Dacko, et de l’ancien Premier, Moussa Mara. à travers le thème, la communauté chrétienne implore Jésus pour le retour de la paix dans le monde en général et dans notre pays en particulier.

Pour le pasteur Pierre Dacko, la paix est devenue une denrée rare, recherchée par tous en ces temps où le Mali et le monde vivent la guerre. Pour lui, c’est Satan, le prince de ce monde ou celui du malheur qui entretient la guerre, la corruption et la désolation sur terre. Et la recherche de la paix ne connaitra véritablement le succès que lorsque les hommes se seront adressés au prince de la paix qu’est Jésus-Christ.

Selon le révérend, le rejet des enseignements de Jésus a fait place au mépris de l’autre, à la haine, à la violence, à la vengeance et à la guerre avec toutes ses atrocités.

Moussa Mara a déclaré : «Dans un pays comme le nôtre, qui vit une période trouble, nous avons besoin de prières, mais aussi de demander de l’aide au seigneur. Et c’est le moment le plus approprié pour appeler à la magnificence du seigneur et lui demander de bien vouloir alléger nos fardeaux, de faire en sorte que la collectivité dans laquelle nous vivons puisse être apaisée».

Quant au ministre en charge des Affaires religieuses, il en a appelé au bon voisinage, à la cohabitation pacifique entre Maliens. «Notre pays a connu des religions différentes depuis des siècles et toutes les religions prêchent la paix. C’est ce message de paix que les uns et les autres doivent prôner partout plutôt que des messages de violence et d’affrontement». Selon le ministre Koné, un pays sans paix est voué à l’échec.

Le secrétaire général de l’Association des groupements d’églises et missions protestantes au Mali, Dr Nouh Ag Infa Yattara, a déclaré que c’est le moment de faire des prières pour la nation, le Mali Kura et le Mali Ba pour une vie paisible, tranquille et favorable.

Et de dire qu’il s’agit aussi à travers cette veillée de prière de demander au seigneur les moyens et la clairvoyance de bien conduire la Transition jusqu’aux élections générales.

Mme Tangara Nema Dicko, une fidèle chrétienne a estimé que Noël renvoie à la joie de partager ce que chacun à en lui, la joie de vivre et du vivre ensemble. L’entre-aide entre le peuple doit être continuelle et ne pas seulement se limiter à ce jour. Jésus est le prince de la paix, donc fidèles et ambassadeurs de la paix devront disséminer le vivre ensemble au quotidien, partout au Mali.

Anta CISSÉ

L’Essor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *