FESTIVAL DES INNOVATIONS : Kabakoo Academies dépose sa marque « Bamako.ai »

FESTIVAL DES INNOVATIONS : Kabakoo Academies dépose sa marque « Bamako.ai »

Le centre international de conférence de Bamako a abrité, ce mercredi 29 mai 2024, la 2ème édition du Festival des Innovations dénommé « Bamako.ia », qui a été organisé par Kabakoo Academies sous la direction de la Co-fondatrice et Présidente de Kabakoo Academies, Michèle Kadidia Traoré.

Accompagnée de son Co-fondateur, non moins Directeur des apprentissages, Yanick Kemayou, des partenaires et intervenants prestigieux comme Mieruba, le Professeur Martin Schneider, Amadou Sanogo, en présence de tous les membres de l’équipe, la présidente de Kabakoo a saisi l’occasion à l’entame de ses propos pour exprimer sa gratitude et sa joie pour la tenue de cet événement qu’elle qualifie majeur pour le Mali et pour l’Afrique.
Durant cinq (05) jours, Mme Michèle Kadidia Traoré et son équipe se décident d’amener au CICB, cet espace à 100% culturel reçoit un événement 100% culturel et artistique pour les paisibles citoyens en grande partie les jeunes, une école de formation, d’innovation et d’emploi sur le continent africain. D’où le choix du thème de la présente édition : « Décoloniser pour innover ».

Aux dires de la Présidente de “Kabakoo academies”, les rencontres des architectures régénératives sont un temps fort de Bamako.ai. Leur concept, dit-t-elle, est simple mais puissant pour rassembler des artisans de tout le Mali, tels que maçons de terre, potiers, artisans des matières végétales pour célébrer et transmettre leurs savoir-faire ancestraux, tout en explorant comment les aller aux technologies les plus innovantes.
Selon elle, Kabakoo est avant tout une équipe talentueuse venue des quatre coins de l’Afrique, à savoir : le Nigeria, le Togo, le Maroc, le Burkina Faso, le Bénin, la Tunisie, la Côte d’Ivoire, le Cameroun et leMali. « Cette diversité est notre force », a déclaré la présidente Traoré.

FESTIVAL DES INNOVATIONS : Kabakoo Academies dépose sa marque « Bamako.ai »
Ensuite, elle dira qu’elle croit profondément en la capacité de chacun à changer positivement son environnement. « Face aux défis communs qui nous attendent, qu’ils soient climatiques ou socio-économiques, nous devons œuvrer ensemble pour renforcer la résilience de nos communautés », a fait croire Mme Traoré, en Poursuivant : « Je suis particulièrement heureuse que les rencontres d’architectures régénératives soient à l’honneur cette année. C’est l’occasion de mettre en perspective ces techniques et architectures qui ont bercé mon enfance, et de montrer comment elles peuvent inspirer les architectures de demain », a déclaré Michèle, avant d’ajouter : « croyons en nous, croyons en notre jeunesse, croyons en l’avenir du Mali et de l’Afrique. Nous avons tous les atouts pour réussir et pour rayonner ».

Yanick Kemayou, quant à lui, dira que Bamako.ai est bien plus qu’un événement. Pour lui, c’est un symbole fort de leur engagement pour le Mali et pour l’Afrique. « C’est un appel vibrant à notre jeunesse : osez, innovez, entreprenez ! Vous avez le talent, vous avez l’énergie, vous avez la créativité pour façonner l’avenir de notre continent », a-t-il lancé.
Pour sa part, Bamako.ai est une célébration vibrante de l’excellence malienne et africaine en matière d’innovation. Dans la même dynamique, il dira que c’est un appel à la jeunesse pour qu’elle ose, qu’elle invente, qu’elle façonne l’Afrique de demain. En poursuivant, le Directeur des apprentissages a souligné que Kabakoo est la plateforme panafricaine d’innovation qu’il a co-fondé, est profondément engagée dans la promotion de la formation et de l’innovation sur le continent. « Organiser Bamako.ai est pour nous une formidable opportunité de concrétiser cette mission », a-t-il sollicité. Et d’ajouter : « notre ambition est faire du Mali un pôle d’excellence numérique rayonnant sur tout le continent ».
Par ailleurs, Yanick Kemayou a mis l’accent sur le bilan de leur réalisation. « Kabakoo a formé et accompagné plus de 5 000 jeunes en 4 ans. Nos apprenants ont créé des entreprises, mené des projets à fort impact. Je pense, notamment, à la production de masques pendant la pandémie ou encore à diverses innovations dans le secteur de l’agriculture », a-t-il mentionné.
De son côté, un participant en tant qu’ancien un apprenant à « Kabakoo Académies », dira, à son tour, que son expérience de Kabakoo a été autrement, car, précise-t-il, grâce à cette école j’ai su que le minimum de connaissance, on peut faire tout ce qu’on veut dans la vie. Vu que tout est déjà à notre disposition il suffit juste d’aller chercher. « J’ai été étonné de voir les œuvres réalisées par des jeunes comme moi. J’ai appris à Kabakoo à avoir confiance en moi, Parce que j’avais un niveau d’étude. Aujourd’hui, si je suis en face d’un problème, je dois chercher la solution et je suis sûr de la trouver à 100%, ça peut ne pas être dans le temps imparti », a soutenu Aziz Fomba.
À lui de signaler que toutes ses attentes ont été comblées. « Ce qui m’a le plus impressionné c’est le projet “Kabakoo mentor IA”, une intelligence artificielle qui nous parle et répond en Bamanankan. Grâce à Kabakoo, j’affronte le monde avec sourire la réalité du Mali qu’est l’employabilité, le chaumage ou le manque de ressource », a fait savoir Abdoul Aziz.

 

À sa suite, Crystal Delay Orgies est une participante à Bamako.ia qui se dit avoir découvert beaucoup de choses quand elle est arrivée. D’après elle, c’est surprenant de voir par ici comment se passent les choses, aussi bien sur le plan organisationnel que sur la qualité d’innovations. « Je suis venue avec mes amies pour la première fois découvrir les talents innovateurs des jeunes. Je suis vraiment excitée de venir découvrir dans les quatre prochains jours pour connaître ce que Kabakoo Académies nous réserve. Et aussi je me sens à l’aise dans des endroits pareils où tout est calme avec une décoration parfaite, sans oublier les expositions d’œuvres artistiques et culturelles », témoigne Mme Crystal.

Avant de proposer aux autorités malienne si une telle initiative pouvait être pérennisé en créant un peu partout à Bamako ou réserver une place dans les espaces publics pour le bien-être des enfants.
Somme toute, Bamako.ai est un festival qui célébre l’innovation, les talents et la créativité de la jeunesse malienne et africaine. C’est un événement profondément ancré dans les valeurs et la vision des jeunes de Kabakoo.

Sidy Coulibaly

Maliexpress.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *