Dialogue inter-maliens : la négociation avec les groupes armés fait débat

Dialogue inter-maliens : la négociation avec les groupes armés fait débat

La phase nationale du dialogue inter-maliens pour la Paix et la réconciliation nationale a entamé sa seconde journée ce mardi. Elle a été consacrée aux travaux dans les commissions.

À la commission Paix et Réconciliation nationale, les débats sont focalisés depuis hier sur une des recommandations retenues lors des phases régionales. Il s’agit de la fameuse question de négociation avec les groupes armés rebelles, mais aussi avec Iyad Ag Aly et Amadou Kouffa. Sur les questions politiques et institutionnelles, les participants ont engagé la discussion sur le financement des partis politiques, le nombre pléthorique des partis, les réformes majeures pour la stabilité et la paix durable de notre pays.À la commission Économie et Développement durable, les délégués se sont penchés sur l’ensemble des recommandations soumises à leur expertise. Mais, selon un des membres de cette commission, un accent particulier a été mis mis sur la stratégie nationale de développement avec comme vision un Mali bien gouverné, où le vivre ensemble est restauré, la paix consolidée et la sécurité collective et individuelle assurée.

Veiller sur les synthèses des premières phases

Rappelons que les 5 thématiques pour ce dialogue inter-maliens sont : la paix et la réconciliation nationale, les questions politiques et institutionnelles, l’économie et le développement durable, la défense et la sécurité, la géopolitique et l’environnement international. Pour cette deuxième journée des travaux de la phase finale du dialogue inter-maliens, le comité de pilotage continue de veiller sur les synthèses des phases communale et régionale dans les 5 commissions. Dans la salle Wa Kamissoko où se trouve la commission économique et développement durable, la valorisation des ressources naturelles et le développement des activités économique figurent parmi les recommandations déjà retenues.

Source : Studio tamani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *