Dépôt d’ordures de Lafiabougou: La jeunesse en médiation

Le Conseil communal de la jeunesse de la Commune IV, a pris son bâton de pèlerins pour calmer la tension qui oppose les riverains aux GIE sur le site de dépôt d’ordures de Lafiabougou. Il s’engage à rencontrer toutes les parties en vue de trouver une solution à l’amiable.

L’évacuation du dépôt d’ordures de Lafiabougou, en Commune IV du district de Bamako, avait créé des tensions le 24 avril dernier. Une situation tendue a éclaté entre les ramasseurs-conducteurs de charrettes d’ordures et des jeunes riverains vivant à proximité du dépôt de transit d’ordures de Lafiabougou.

Les jeunes ont tenté d’empêcher les charrettes de déverser les ordures, provoquant la colère des conducteurs. En effet, les riverains s’opposent au dépôt des ordures, depuis que des personnes de bonne volonté ont commencé à évacuer les montagnes d’immondices, notamment Batouly Niane, présidente du Mouvement “An bi ko” et Seydou Nantoumè de Toguna.

Cependant, le Conseil communal de la jeunesse de la Commune IV, à travers son président, Drissa Kamissoko, reste convaincu qu’une solution est bien possible. Il invite les parties au calme et au dialogue.

“Sans le dialogue, rien ne peut se résoudre”, explique M. Kamissoko. Toutefois, le Conseil communal de la jeunesse se dit conscient du calvaire que vivent les riverains de ce site et aussi de la dépendance des GIE à cette activité. D’où sa démarche auprès des acteurs de la société comme les notabilités, les élus, les personnes ressources, entre autres. La jeunesse appelle les autorités à s’impliquer davantage dans cette affaire.

Ibrahima Ndiaye

Source: Mali Tribune

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *