Débats houleux sur la sécurité nationale et la défense du territoire

Débats houleux sur la sécurité nationale et la défense du territoire

La 4e journée a démarré ce jeudi avec la restitution en plénière des travaux de la commission chargée des aspects sécuritaires et de défense du territoire. Les débats dirigés par le Président Ousmane Issoufi Maiga ont été houleux.
Le maillage du territoire, le renforcement et l’équipement des forces armées et la collaboration entre celles ci et les communautés sont les points saillants sur lesquels les participants ont discuté.
Les recommandations formulées par la commission se résument selon Mme Mariam Salikènè Coulibaly, rapporteur de la commission à l’organisation, l’équipement, la formation de l’armée nationale pour une couverture totale du territoire. « Les solutions envisagées concernent la sensibilisation et la formation des populations, l’opérationnalisation des mécanismes traditionnels des règlements des conflits, le maillage du territoire et le renforcement continu des capacités des FDS », explique Mme Coulibaly.
De vives réactions sur la surveillance du territoire
Les débats ont été houleux notamment sur les stratégies à mettre en place pour la surveillance du territoire et la militarisation des para militaires. « La surveillance électronique du territoire, le Mali est vaste. Il est impossible du point de vue humain de surveiller le pays », indique un participant. « Quelle est cette nécessité qui doit pousser à aller vers la militarisation des Eaux et forets , de la douane et des services pénitenciers », s’interroge un autre. Des divergences aussitôt recadrées par le président de la séance Ousmane Issoufi Maiga. « Il y a une forte résolution qui parle du maillage du territoire, ça couvre tout. Le reste, laissez à la stratégie militaire de le gérer », martèle le président. À la lumière des débats, il est ressorti que les questions sécuritaires demeurent la préoccupation majeure des participants.
Source : Studio tamani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *